La problématique des décharges sauvages en débat à l’APW de Bgayet

0
APW Décharges. Bgayet
APW Décharges. Bgayet

BGAYET (Tamurt) – Face aux problèmes de prolifération de décharges sauvages et suite à la récente protestation citoyenne et à la fermeture définitive de celles d’Aokas et Tizi N’Berber, l’assemblée populaire de la wilaya de Bgayet a réagi.

Durant la journée du mercredi, les membres de ses commissions « développement local » et « santé » se sont réunis avec les directeurs des domaines, de l’agriculture, de l’environnement, des forets et les maires des commune suscitées. Malheureusement pour la commune de Tizi N’Berber, son premier responsable n’a pas jugé utile d’assister à cette réunion. Probablement qu’en sa qualité d’élu sur la liste du RND, il pense que seul Ouyahia peut l’inviter à une réunion.

Toutefois, selon nos informations, le maire d’Aokas a saisi l’occasion pour demander une aide financière dans le but de transporter, dans l’immédiat, les ordures de sa commune vers le CET d’Ain Roua, relevant de la wilaya de Sétif. Les frais exigés par cette commune sont estimés à 9 millions de dinars par an en plus des frais de transport sachant que la mairie d’Aokas ne dispose pas d’une flotte importante de camions. Ceci en attendant la réalisation d’une unité de recyclage.

Il en ressort de cette réunion que la problématique de la prolifération des décharges sauvages à Bgayet reste en débat ouvert et que des pistes durables seront développées et entreprises pour éradiquer ce phénomène qui préoccupe toute la population de Bgayet.

Amaynut pour Tamurt