La publicité en arabe sur radio Tizi Ouzou !

2
Radio Tizi-Ouzou
Radio Tizi-Ouzou

TIZI OUZOU (Tamurt) – La stratégie d’arabisation absolue de toute la Kabylie se poursuit, souvent de manière sournoise, dans tous les espaces de communication gérés par le pouvoir algérien. Le cas le plus édifiant c’est la radio locale de Tizi Ouzou. En effet, cette chaîne de radio, animée par de jeunes journalistes et animateurs, qui ont la Kabylie et la langue kabyle dans le cœur, est pourtant confrontée à la tyrannie du pouvoir algérien. Ce dernier l’utilise pour des desseins inavoués dans bien des cas.

C’est ainsi que, quotidiennement, la plus grande partie des spots publicitaires et des communications officielles sont faits en langue arabe. Il s’agit notamment des spots diffusés quelques minutes avant chaque journal d’information ou entre deux émissions. On a ainsi constaté qu’aucun effort n’est fourni pour que les spots en question soit diffusés en langue kabyle, radio Tizi Ouzou étant destiné exclusivement à un public kabyle, faut-il le rappeler.

Ainsi,  la majorité écrasante des annonces, notamment celles des ministères et autres institutions publiques sont faites en langue arabe, parfois classique. Il en est de même des spots publicitaires annonçant des activités culturelles ou autres qui devraient se dérouler au courant de la semaine. Ces derniers jours, les spots inhérents aux rentrées scolaires et universitaire, au service national, etc sont également effectués dans la langue d’El Moutanabi.

Il faut ajouter à cette surenchère le fait que la même radio diffuse également des journaux en langue arabe notamment le principal, celui de 14 heures. Là où le bât blesse aussi, c’est le fait que les interventions de tous les responsables aussi bien dans la wilaya de Tizi Ouzou qu’au niveau national, faites en langue arabe, ne sont guère doublées en kabyle y compris durant les journaux d’information.

Quand radio-Tizi Ouzou diffuse des émissions et que l’invité s’exprime en langue arabe, aucun effort n’est fourni pour qu’il y ait un doublage de voix en langue kabyle comme c’est la pratique dans le monde entier et dans tous les médias. Imaginez un peu Radio France Internationale ou France Culture présenter des informations et des programmes en langue française et interviewer des personnalités en anglais, en espagnol ou en italien sans faire de traduction !

Au niveau de Radio Tizi Ouzou, cette pratique est quotidienne sans qu’il n’y ait aucune réaction. Bien entendu, les journalistes et les animateurs de cette radio n’ont absolument aucune part de responsabilité dans ces choix qui sont fait de manière délibérée au plus haut niveau de l’Etat. Un Etat où pourtant Tamazight est une langue nationale et officielle. Alors qu’elle ne l’est même pas au niveau de radio-Tizi Ouzou.

Tarik Haddouche