La rentrée scolaire risque de ne pas avoir lieu en Kabylie

4
école primaire
école primaire

KABYLIE (TAMURT) – Des informations, de plus en plus persistantes, font état d’une éventuelle grève d’une semaine qui aura lieu dans toutes les régions de Kabylie à partir du début du mois de septembre. Chaque jour qui passe conforte de plus en plus cette thèse. On croit savoir aussi qu’il est fort probable que la rentrée scolaire, prévue le 4 septembre prochain, n’aura pas lieu.

La situation est très tendue en Kabylie où il ne se passe pas une journée sans que des centaines de citoyens barrent des routes nationales ou encore ferment les sièges des mairies, des daïras ou de l’Algérienne des Eaux. Il faut dire que les citoyens en ont assez de vivre dans des conditions qui sont parfois, de loin, en dessous du strict minimum. C’est ainsi qu’après que la RN 12 ait été barrée pendant la journée de lundi dernier ainsi que la RN 25 et les sièges des mairies de Boudjima et Ouaguenoun, hier c’était au tour de la mairie de Ain Zaouia d’être fermée alors que la route d’Azazga a été aussi bloquée par les citoyens de la localité de Ouarkik. Dans la même journée, la mairie de Ain Zaouia dans la daira de Drâa El Mizan a été fermée par des citoyens du village Boumahni, l’un des plus grands que compte la commune de Ain Zaouia mais aussi l’un des plus déshérité de la wilaya de Tizi Ouzou.

Quant à la RN 25, reliant Draâ El Mizan à la ville de Tizi Ouzou, depuis dimanche dernier, elle est barrée par les habitants des deux villages Tifaw et Hellal (dépendant de la commune d’Ait Yahia Moussa) et qui sont las d’attendre leur part du progrès qui n’arrive pas. Durant tout ce mois d’août, les vingt-et-une daïras que compte la wilaya de Tizi Ouzou ont connu de telles situations où la protesta a été au rendez-vous bloquant les routes, les mairies, les sièges de daïras et autres administrations. Même l’APW de Tizi Ouzou est actuellement bloquée à cause d’un bras de fer entre élus qui risque de s’inscrire dans la durée. Un tel climat très tendu, est selon plusieurs analystes, propice à une fronde générale dont on parle de plus en plus et qui comprendra, outre le gel de la rentrée scolaire, la paralysie de tous les secteurs d’activité relevant du secteur public.

Le secteur privé n’est pas concerné par ce mouvement, susurre-t-on ici et là. La véracité de ces informations sera connue au plus tard le 4 septembre prochain.

Tarik Haddouche

4 COMMENTAIRES

  1. @Syd
    Ces femmes ont certainement le droit de s’habiller comme elles veulent mais elles ne font pas que ca, elles essaient aussi de xorotoiser les gosses avec leur discours arabo-islamiste. J’en connais quelque choses sur la chose que mes neveux m’ont rcaontes. Certaines de ces enseignantes ne sont meme pas de la region! Envoyer specialement pour islamiser les gosses. Elles ont remplaces les Egyptiens et Palestiniens des annees 60-70s venus nous ramener la science,

  2. Ait ameur pour ta culture, sa s’appelle une blouse blanche et sur leurs cheveux un voile, pour finir c’est femmes kabyles ont le droit de se vêtir comme elles le souhaitent, elle sont libre, et oui bravo la kabylie.

  3. A din u kavac, sur cette photo toutes les enseignantes ou surveillantes sont en tchador…..Bravo la Kabylie !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici