Le château de la comtesse convoité par les nababs du pouvoir?

0
château de la comtesse, Aokas, Kabylie
château de la comtesse, Aokas, Kabylie

AOKAS (Tamurt) – Suite à un accord conclu entre la  mairie d’Aokas et le ministère de la jeunesse et des sports, il a été convenu que le château de la comtesse, plus connu sous l’appellation de château Poisat, soit mis à la disposition du secteur de la jeunesse pour en faire une auberge de jeunes de rang international.

Ayant investi plus de 34 milliards de centimes pour sa restauration avec les matériaux de l’époque, le ministère de la jeunesse et des sports a  relevé le défi et a fait de ce château, laissé durant plusieurs décennies à l’abandon, un véritable joyau. Inauguré en grande pompe par le KDS Ould Ali El Hadi, ministre de la jeunesse et des sports à une certaine époque, ce château n’est toujours pas fonctionnel.  Si quand même !  Il a servi à une chanteuse de cabaret d’y tourner un clip, à la ligue de foot ball de la wilaya de Bgayet de regrouper ses arbitres et, surtout, aux cortèges nuptiaux d’y transiter pour une série de prises de photos. Parfois, ce sont plusieurs cortèges qui se retrouvent à la même heure et qui créent un véritable embouteillage au niveau de la RN 9, axe routier très fréquenté par ailleurs.

Pourquoi avoir mis autant d’argent pour en faire un lieu de rencontres des convives de fêtes de mariage ? Est-ce que le pouvoir était dans l’obligation de récupérer cette belle structure pour faire semblant de l’affecter au secteur de la jeunesse avant de la détourner, plus tard, au profit de l’un des nababs du régime ? Tout est possible. Il suffit que le pouvoir déclare que cette auberge ne reçoit pas beaucoup de jeunes, donc non rentable, pour la céder au dinar symbolique à un gros bonnets.

Amaynut