Le Congrès Américain vote la loi : « Jérusalem, capitale indivisible de l’Etat Juif »

0

Les membres du Congrès américains ont adopté une législation prévoyant le transfert de l’ambassade américaine en Israël à Jérusalem, envoyant un message d’engagement et de détermination à Israël.

Le projet de loi bi-partisan (Républicain et Démocrate), reconnaît Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël (loi HR 2846). Cela intervient alors que les Israéliens et les Palestiniens ont repris les négociations de paix après un hiatus de trois ans, et est destiné à offrir un signe indéfectible de soutien du Capitol pour Jérusalem comme capitale indivisible d’Israël.

Le projet de loi est parrainé par les représentants Trent Franks, Brad Sherman, Doug Lamborn, Gene Green et Juan Vargas.

L’initiative est unique car elle recommande que le gouvernement des États-Unis réutilise la propriété de l’ambassade actuelle à Tel-Aviv comme Consulat, ou bien que les Etats-Unis vendent ce bâtiment, un immeuble d’une valeur marchande de 100 millions de dollars. Autant dire que dans une Amérique en pleine crise économique, c’est beaucoup d’économie .

« Les Etats-Unis ont été le premier pays à reconnaître la souveraineté d’Israël, seulement 11 minutes après que le nouvel état ait été formé en 1948.
Aujourd’hui, 65 ans plus tard, Israël reste un allié particulièrement précieux. Tout comme les États-Unis ont aidé le peuple juif à restaurer leur ancien état, il est normal que nous ouvrions la voie à la reconnaissance de Jérusalem pour ce qu’elle est : indivisée, capitale éternelle d’Israël », a déclaré le député Franks.

« Il est grand temps pour le gouvernement américain de déménager notre ambassade dans la capitale d’Israël, Jérusalem », a déclaré le député Brad Sherman. « Le Congrès a voté massivement la législation pour déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem en 1995. Il est temps de donner suite à notre engagement. »

« Pour des raisons historiques, bibliques et morales, nous nous engageons à l’unité de Jérusalem comme capitale indivisible d’Israël avec aucune dérogation et aucune réserve », a déclaré le député Doug Lamborn. « Notre soutien indéfectible est particulièrement crucial à cette heure critique de turbulence dans la région. »

« Je suis fier d’être un co-auteur de cette loi de reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël. J’ai voté pour la Loi sur l’ambassade de Jérusalem en 1995, et cette nouvelle loi fera en sorte que l’esprit de la loi de 1995 soit enfin accompli », ajoute le député Gene Green.
Les administrations américaines successives dont celles des présidents Clinton, Bush et Obama, ont utilisé à plusieurs reprises la renonciation présidentielle afin de retarder le déplacement de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici