Le Hirak ressuscite le FIS

7
Islamistes
Islamistes

ALGERIE (TAMURT) – Ceux qui ont, encore, espoir dans le mouvement algérien dit Hirak doivent se rendre à l’évidence. Les slogans du FIS, une organisation islamiste et terroriste, sont de retour. A l’exception de la Kabylie, tous les manifestants dans les villes algériennes revendiquent, haut et fort, le retour du FIS.

Les chants et les slogans du parti d’Ali Belhadj sont beaucoup plus présents dans les manifestations du Hirak qu’en 1990. La situation est alarmante. Le plus inquiétant, c’est l’aval des nouveaux maîtres d’El Mouradia pour le retour des islamismes en Algérie. Les visites successives de Tebboune aux pays du Moyen Orient ne sont pas fortuites. L’édification d’un Etat islamique est un vieux projet de Boumediène, dont les dirigeants actuels sont ses adeptes.

Les Hirakistes, pour la plupart, sont entrain de propager les idées du FIS au point même de glorifier Ali Belhadj et autres islamistes de tout acabit. Même en Kabylie, on entend certains extrémistes du FFS défendre le FIS. Les Hirakistes, en Kabylie ont même banni l’hymne de Matoub D aghuru pour le remplacer par l’hymne national officiel algérien en langue arabe.

On a vu même des pancartes de Hirakistes qui réclament de « juger Ferhat Mehenni », et au même temps ils glorifient les islamistes qui n’ont jamais nié ni regretté leur cautionnement des attentats terroristes contre des milliers de civils innocents.

Nadir S.

7 COMMENTAIRES

  1. @Izem, Bravo pour ton coup d’ œil de chasseur Alpin. C’est le Scénario de boukharouba qui profitera de la démobilisation des démocrates s’ est accaparé le pouvoir. Il y a un autre cas, celui de la  » révolution  » Iranienne, lequel au début était social et laïc puis les mollahs avaient pris le relais.

  2. les izlamistes sont des opportunistes de la premiere heure: ils attendent et veulent faire un hold up au hirak. Les dirigeants pro-islammistes qui ont rencontres le tunisien belhadj recemment leurs ont reconfortes leur position.

  3. Said tourne en rond …

    Emblème ‘’culturel’’ disent certains Xawawistes.

    Donc si l’emblème est ‘’Culturel’’, il pourrait être levé et toléré. Si l’emblème est … politique là c’est un glissement vers ‘’Les extrémismes’’ Dixit toujours les Xawawistes.
    Lire entre les lignes, les Xawawistes nous disent ceci : Restez ‘’culturels’’ , faites pas de politique, la politique … c’est pour nous seulement.
    Voilà les lignes qui préfigurent ‘’la nouvelle algérie’’ !
    Et un Said de les rassurer par un diluant encore plus large que cet emblèeme est plutôt ‘’l’emblème nord-africain’’ … Lui qui a pourtant vu, dans un grand angle flotter côte à côte ‘’ à côté du drapeau algérien, l’emblème amazigh et celui des Ouled Nail ‘’ …
    Said a vu, oui, oui ‘’ le drapeau de Ouled Nail ’’ , mais le pôvre n’arrive toujours pas à pouvoir voir l’emblème kabyle arraché à un brave indépendantiste kabyle par une robe noire au cœur de la Kabylie !
    D’autre Xawawistes, incrustés dans les médias écrits et télévisuels sont offusqués par cette chasse à L’emblème ‘’ culturel et transnational ’’ car tenez vous bien ‘’aucune loi de la République, ni la constitution n’interdit ce geste citoyen …’’
    ‘’ en l’absence d’un article de loi interdisant le port de drapeau amazigh, c’est l’article 79 du code pénal qui est ainsi utilisé … ‘’
    Comme quoi pour taper sur du kabyle il y’a toujours moyen de trouver un outil !

    Mais si cela sera écrit hé ben fini ce droit ! De ce côté donc, je m’attends au pire dans quelques semaines une loi sera pondue !

    Des policiers en civil ont tenté de confisquer l’emblème amazigh aux étudiants qui ont manifesté aujourd’hui et pour la 19ème fois à Bouira contre le système en place.

    Ainsi, lorsque les instances internationales vont les blamer pour ce geste, ce pays nommé Algérie dira, ‘’ ce ne sont pas nos agents de la police mais des manipulateurs … extrémistes …’’ Les lâches n’assument jamais leurs crimes …
    VIVEMENT L’INDEPENDANCE DE LA KABYLIE !

  4. En résumé :
    L’Algérie est frappée par les plus+ pires des malédictions qu’un pays ne devrait subir : La haine de soi en tant que Amazigh,la corruption et la médiocrité de ses pseudos dirigeants illégitimes,l’arabo-islamisme décadent même dans ses pays d’origines (P.m.orient). En plus de l’argent du pétrole utilisé pour plus+ mater et arabétiser le peuple.Résultat des courses retour imminent du fis soutenue et par le pouvoir et le hirakus en même temps,la total quoi !

  5. L´egypte est la porte de l´orientalisation de l´afrique du nord, les dirigents fln post-1962 ont fait de ce pays leur repére(mille nuits et une nuit)

  6. Comme toujours, et partout où il y a eu des printemps populaires (et non pas « arabe » comme le dit la presse occidentale), les arabo-islamistes qui prônent l’islam salafiste, celui des origines du faux prophète Mahomet amateur de très jeunes fillettes (n’est-ce pas), sont en embuscade et n’attendent que le bon moment (pour eux) pour se substituer au mouvement populaire dont les revendications et les aspirations ne sont que de nature laïque, démocratique, sociale, liberté et kabylo-berbère. Tout le contraire de ce que les islamistes souhaitent imposer à un peuple kabyle intelligent et progressiste. Les islamistes c’est la solution finale, celle qui enterrera les derniers foyers de la résistance kabyle, les islamistes c’est l’Arabie en kabylie et la mosquée pour seul loisir, c’est la charia. Les kabyles se sont laissés envahir par des arabo-islamistes sans réfléchir et ils vont le payer très cher. Boycotter les mosquées et ignorer les pratiques rétrogrades imposées par les dictateurs de l’islam serait déjà une vraie façon de résister.

  7. Saadi propose aux manifestants islamistes de s’organiser en partis conservateurs, comme si l’islamisme était un choix et pas une resultante
    L’arabisation que Said saadi avait toujours exhibé pour se distinguer des « séparatistes » qui refusent toute arabisation, a certe valu la cooptation de son parti mais cette option clouera le pays à son sort actuel.
    Non Mr Saadi l’arabisation est un choix sociétal qui a pour conséquence à terme un Emirat en Algérie.
    La chose la plus dingue est que le régime croit qu’en s’assumant comme arabes il pourrait se distinguer par la praxis. Une connerie en bonne et due forme. Les monarchies qui rodent au tour du cadavre Algérien savent qu’un arabe à peine bien formaté s’identifierait dans le model des monarchies du golfe. En effet les algériens en masse travaillent dans les pays du golfe et le HIRAK semble une variante de Place Tahrir du Caire. L’Algérie populaire est déjà la périphérie du Caire, Saadi croit encore au peuple du triptyque dessiné sur papier…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici