Le maire RCD d’Iferhounène: « C’est Tewfik qui manipule Ait Hamouda »

22
Le maire RCD d’Iferhounène « C’est Tewfik qui manipule Ait Hamouda »
Le maire RCD d’Iferhounène

KABYLIE (Tamurt) – « C’est le général Tewfik qui manipule Nordine Ait Hamouda pour barrer la route à Said Sadi car ce dernier compte se présenter aux élections présidentielles de 2019 », c’est ce qu’a déclaré le maire RCD d’Iferhounène, Hamid Ait Said sur le plateau de Berbère Télévision, le même plateau qui a invité le fils du Colonel Amirouche une semaine auparavant.

Le feuilleton Said Said-Nordine Ait Hamouda n’est pas près de connaitre son épilogue. La série se poursuit et cette fois-ci, c’est une contre attaque non pas de Said Sadi en personne, mais de la part de l’un de ses fidèles qui a fait à son tour des déclarations pour le moins fracassantes. Le candidat aux dernières sénatoriales n’a pas hésité à déclarer qu’Ait Hamouda roule pour le Général Tewfik.

L’élu du RCD est allé jusqu’à souligner qu’il s’agit d’un secret de polichinelle. Le même intervenant a opté pour des révélations du même registre et du même acabit que celles effectuées auparavant par Ait Hamouda, à savoir : s’étaler sur « les affaires » qui se comptent par milliards. Hamid Ait Said a ainsi révélé que Nordine Ait Hamouda occupe actuellement pas moins de trois villas à la résidence d’État du Club des Pins et en dépit du fait qu’il ne soit plus député, ces trois biens lui appartiennent toujours.

En outre, il a affirmé que l’ex-cadre du RCD, exclu récemment, possède également trois villas dans son village à Tassaft et de nombreux autres appartements à Alger et à Tizi-Ouzou. « C’est Ben Bella en personne qui lui a attribué un F 7, en plein Boulevard Abane Ramdane à Alger-centre. C’est pourquoi on n’a jamais entendu Nordine critiquer Ben Bella », a ajouté Hamid Ait Said. Tous ces biens, selon Ait Said, sont des « cadeaux » en contrepartie de services rendus au pouvoir. Ce dernier, a rappelé aussi que Nordine Ait Hamouda a été un enfant du FLN avant d’être récupéré par Said Said dans les années quatre-vingt.

La liste est encore longue et l’animateur de l’émission n’a pas pu avoir de réponse à la même question posée  également auparavant à Nordine Ait Hamouda : « Pourquoi avoir attendu des décennies pour faire de telles révélations ».

Lyès Medrati  pour Tamurt