Le premier guillotiné c’était Arezki Lvachir et non Ahmed Zabana

7
Arezki Lvacir
Arezki Lvacir

KABYLIE (Tamurt) – Le régime algérien qui n’a rien à envier à celui des autorités coloniales française falsifie même des faits historiques les plus avérés. Dans l’histoire officielle et les livres d’histoire scolaire, Ahmed Zabana qui a tué un garde forestier est mentionné comme le premier révolutionnaire algérien guillotiné en 1956. Cela est totalement faux. Un révolutionnaire plus engagé que lui qui a dérouté des années durant les autorités française a été guillotiné bien avant l’oranais Zabana.  Il sagit du Kabyle Arezki Ulvachir et de son compagnon Abdoune. Ils étaient les premiers guillotinés par la France pour avoir tué des dizaines de militaires français. Ils avaient régné dans la région de Yakouren en maîtres des lieux des années durant.

Les deux révolutionnaires kabyles ont été guillotinés le 14 mai 1895 à la grande place de la ville d’Iazouguen après leur capture et jugement expéditif à Alger par les autorités coloniales françaises. Pourquoi on continue toujours à maintenir officiellement Ahmed Zabana  comme premier guillotiné de la France coloniale et occulté les deux véritables révolutionnaires qui ont marqué toute une époque ?

Des écrits de presse existent pour réparer cette injustice. Des livres et même des films ont été consacrés par des Algériens et même des Français sur l’exécution à la guillotine d’Arezki Ulvachir et d’Abdoune bien avant Ahmed Zabana. La seule explication qu’on peut déduire de cette falsification de l’historie est qu’Ahmed Zabana est un Algérien et lvachir et Abdoun des Kabyles.

Ravah Amokrane