Le salafisme gagne, à sa manière, du terrain en Kabylie

25

KABYLIE (Tamurt) – En fin de compte, le salafisme avait gagné du terrain depuis belle lurette en Kabylie. Personne n’a jamais fait attention à cette publicité portée, depuis plus d’une décennie, sur les frontons des restaurants rappelant aux clients potentiels que l’établissement dispose d’une salle familiale.

Oui, dans tous les restaurants notamment saisonniers de la Kabylie, les gérants rajoutent à l’enceinte de leurs établissements un écriteau « Salle familiale » pour encourager les familles à s’y attabler comme si dans le cas contraire, elles risquent d’être indisposées par les clients célibataires.Ces derniers temps, pour appâter les clients des régions arabes, portés hypocritement sur les valeurs islamiques, les restaurateurs se sentent obligés de porter cet écriteau.

Le plus grave, c’est que, cet été, une nouvelle publicité qui n’a pas lieu d’être est apparue entre Aokas et Souk El Tenine. Ce n’est pas un gargotier qui promet un restaurant familial mais bizarrement, c’est un jeune chômeur auquel la mairie a donné une autorisation d’exploitation d’une aire en bord de mer en guise de parking, qui s’est permis de poser une pancarte en bois proposant aux véhiculés un parking familial. Le ridicule ne tue pas en fin de compte. Heureusement qu’il existe des gens comme Rachid que nous avons surpris, près de chez lui, entrain d’initier son jeune neveu à la bière et qui justifiera cela par le fait de lui éviter d’épouser la doctrine salafiste car il dira que ces barbus procèdent de la même manière. Alors pourquoi ne pas prendre ses devants.

Amaynut