Les avocats de Tizi Ouzou crient à la trahison !

6
Les avocats kabyles
Les avocats kabyles

KABYLIE (TAMURT) – Les avocats de la wilaya de Tizi Ouzou ont organisé une marche hier, mercredi, pour dénoncer le « ralliement » de centaines d’avocats des wilayas arabophones après s’être, au départ, engagés aux côtés de ceux de la Kabylie dans le cadre du mouvement en cours, dans le pays, depuis le 22 février. Les avocats de Tizi Ouzou ont tiré la sonnette d’alarme à la veille de la tenue d’une marche nationale des avocats à Alger.

Cette manifestation nationale des avocats est annoncée pour aujourd’hui, jeudi à Alger. Mais la veille de sa tenue, il se trouve que de nombreux avocats des wilayas situées en dehors de la Kabylie n’ont pas caché leur retrait à peine voilé de cette initiative nationale à laquelle ils avaient pourtant pris part. De ce fait l’Ordre des avocats de la wilaya de Tizi Ouzou n’a pas tardé à réagir en criant à la manipulation voire à la trahison. Lors de leur marche d’hier à Tizi Ouzou, les avocats de cette région ont évoqué une tentative de diviser les rangs des avocats qui étaient pourtant unis jusqu’à un passé très récent. La marche d’aujourd’hui à Alger avait été initiée par l’Union nationale des Avocats Algériens. Elle démarrera à 10 heures de devant le tribunal de Sidi Mhamed. Mais il y a comme un échec annoncé de cette manifestation des robes noires comme le déplore et le dénonce si bien l’ordre des avocats de Tizi Ouzou, à leur tête le bâtonnier Salah Brahimi, ancien député du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD). Dans une déclaration rendue publique hier en marge de leur marche, les avocats de Tizi Ouzou se disent déçus par certains de ceux qui ont fait volte-face dans « leur soutien à la Révolution du sourire », pour des raisons qui suscitent beaucoup d’interrogations.

Dans son communiqué, le bâtonnat de Tizi Ouzou précise : « Si certains de nos amis sont devenus récalcitrants ou plus que cela, des opposants aux recommandations de l’AG de l’Union du 6 juillet 2019, le barreau de Tizi-Ouzou reste fidèle à ses engagements ». « Il y a des avocats qui veulent détourner la marche nationale des avocats de son lieu initial décidé lors du conseil de l’UNOA tenu le 12 octobre à la Cour Suprême. Ceux qui ont essayé de diviser nos rangs et casser la dynamique de notre force en essayant de détourner l’itinéraire de la marche vers El Biar (Cour Suprême), doivent savoir que les avocats ne peuvent cautionner une telle tentative de faire échouer l’événement », dénonce le bâtonnât de la wilaya de Tizi Ouzou dans la même missive. Il faut rappeler que plusieurs bâtonnats des wilayas d’Algérie ont fait fausse route à leurs confrères de Kabylie les laissant presque seuls face au pouvoir.

Tarik Haddouche

6 COMMENTAIRES

  1. Combien d’échecs et ou d’humiliation que doivent subir encore les Kabyles pour se décider de quitter définitivement ce couple toxique qu’est le mariage contre nature de la Kabylie avec  »l’algérie » …. ?

    L’étranglement de Abane ne vous suffit pas ? Celui de Krim non plus ? Le lachage de Amirouche pas plus ?? 1980, 2001, les 129 morts et plus de 5000 handicapés non plus ??? Taqvaylit conmabttue partout, par tous et avec tous les moyens ???

    l algérie doit mourir dans votre tete sinon, comme un cancer, vous garderez le cancer et perderez vos tetes.

    L INDEPENDANCE de LA KABYLIE EST UNE URGENCE ET NON UNE OPTION. SI L algérie perdure c’est la Kabylie qui est perdue assimilée phagocitée.

    Choisir entre la Kabylie et l algérie, faut il un congrés ????????

    REVEILLEZ VOUS !!

  2. Azul . Bonjour . Si votre information est avérée , donc , nous voila toujours dans une mentalité de citoyens arabophones asservis et formatés par l’ idéologie du pouvoir . une situation ubuesque au regard du niveau intellectuel que devait être celui d’ un homme ayant une formation juridique .

  3. Qu’ils commencent par défendre tous les détenus d’opinion jetés injustement au cachot par une parodie de justice expéditive commandité et orchestrée par les donneurs d’ordre ce cette dictature militaro-mafieuse.

  4. A’ l’image du Hirak qui veut enjoliver la maison arabe de l’Etat arabe d’Algérie, les avocats sont aux institutions arabes ce que sont les feuilles et les tiges pour un arbre. Vous avez beau faire nourrir l’arbre disons un olivier ses feuilles ne deviendront jamais celles d’un eucalyptus.
    Souvent les peuples font des luttes mal placées, et ils en font un orgueil, tout aussi mal placé.
    Faire l’économie des efforts c’est penser profondément pour éviter les mauvaises surprises de notre comportement, erreurs souvent attribuées au hasard. Un grand général- anglais- disait, si nous perdons la guerre ce sera pour nos erreurs…

  5. Un Etat est ses institutions. L’Etat arabe d’Alger est illégitime, donc sa cour et ses plaidoyants ne font qu’un corps commun. Donc un choix est global. Qui adhére à l’Etat arabe et ses valeurs sont antinomiques à la Kabylité. Le choix est inévitable et n’est pas entre un Etat arabe qui parle Kabyle mais dans un Etat né Kabyle

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici