Les habitants de Boghni s’opposent à la construction d’une mosquée

3

BOGHNI (Tamurt) – Un vent d’espoir vient de souffler sur la Kabylie. Il émane cette fois du sud de Tizi Wezzu, de la région de Boghni plus exactement. Selon plusieurs titres de la presse kabyle et algérienne, des habitants de Boghni veulent bloquer le projet de construction d’une grande mosquée au lieu dit Ichiwar. L’appel semble trouver un écho favorable. Les citoyen disent que cette mosquée ne sert à rien si ce n’est pour pousser les jeunes de la région vers l’extrémisme religieux. Ils réclament, par contre, la construction des écoles, des structures sanitaires, des universités et des usines dont la région a grandement besoin.

A Boghni, personne ne veut de cette énième mosquée, sauf une poignée de salafistes soutenus par le chef de daïra et les services de sécurités. Des jeunes de la localité de Boghni disent qu’ils vont même user de la force et de la violence pour s’opposer à sa construction, si jamais le projet est maintenu. « Y a des limites. Personne n’a demandé de construire une mosquée, ici. On ne veut pas de ce projet et empêchera sa réalisation même par la force. La violence est un mal nécessaire et c’est une question de principe », nous déclara avec colère un jeune de Boughni.

Le plan da la salafisation de la Kabylie ne date pas d’aujour’dhui. Si au niveau de certaines localités les habitants s’opposent contre vent et marrée contre la construction des mosquée parfois plus grande que les villages, des centaines de mosquées salafistes ont été érigées en Kabylie. Un institut islamique verra le jour, à Aghribs.

Ravah Amokrane