Les islamistes imposent les prières dans les écoles primaires

3
les islamistes dans les ecoles algeriennes
les islamistes dans les ecoles algeriennes

ALGERIE (TAMURT) – Alors que la ministre de l’éducation algérienne, Nouria Benghabrit, avait déclaré au début de cette semaine, que l’école et un endroit pour s’instruire et non pour les prières, les islamistes algérien ont décidé le contraire. Hier, à travers toute l’Algérie, des centaines d’écoles, voire des milliers, ont organisé des prières collectives, dans les cours ou dans les classes, pour affirmer à la ministre qu’en Algérie se sont les islamistes qui décident.

La situation est grave. Très grave même. Heureusement qu’en Kabylie, les instituteurs continuent à refuser toute sorte de pratique religieuse dans les établissements scolaires. Il ne faut pas s’étonner de voir enfin les élèves kabyles occuper le podium dans les résultats scolaires.

Le peuple kabyle n’acceptera jamais de voir ses enfants obliger de prier dans les écoles, d’autant qu’une bonne partie des Kabyles n’est pas musulmane. Dans des écoles en Kabylie, il y a des enfants d’athées, des musulmans mais aussi de chrétiens. Déjà l’enseignement de l’éducation islamique aux élèves leur pose un sérieux problème et certains instituteurs ne l’assurent même pas.

Ravah Amokrane

3 COMMENTAIRES

  1. « Une bonne partie des kabyles n’est pas musulmane » mdr je ne sais pas où tu vie mais certainement pas en kabylie du coup, l’écrasante majorité des kabyles sont musulmans, il ya certe une minorité d’évangilstes mais elle tres tres minoritaire

  2. Les islamistes font partie du Régime militaro-mafieux, ce sont des (ses) miliciens au service du Pouvoir dictatorial militaro-mafieux (1962-2019)l…

    Sinon, comment peuvent-ils imposer quoi que ce soit sans la complicité de ce Pouvoir criminel et prédateur….

    L’islamisme est le  » produit achevé  » du Régime militaro-mafieux: c’est le résultat de la corruption généralisée, de la répression politique, des manipulations et provocations, de l’absence de libertés d’expression, des assassinats des opposants modernistes et progressistes, de l’étouffement des mouvements porteurs de changement radical, de la politique criminelle de l’arabisation-islamisation-abrutisation, de l’imposition de  » l’idéologie dominante  » (l’arabo-islamisme ) rétrograde et réactionnaire, chauvine et jacobine, fascisante et mystificatrice…., de la négation de la diversité culturelle, linguistique, cultuelle et confessionnelle du pays, du rejet du Christianisme, du Bahaïsme, du Judaïsme (plus de 20 sicle d’histoire)….

    Le coupable et responsable dans cette question de la montée fulgurante de l’islamisme, c’est le Pouvoir dictatorial militaro-mafieux = le mal originel = l’origine du mal = le démiurge = l’ennemi principal = l’ennemi commun….

    Pour preuve, ceux qu’on appelle les terroristes islamistes sont tous des agents de la sinistre Police politique secrète = le Pouvoir réel, le vrai pouvoir…C’est bel et bien la SM-DRS-DDS qui les a  » créées « , propulsés, entrainés à El Guemmar, Mostaganem, etc., manipulés…. Les Layada, Mezrag, El Para, Zitouni, etc. etc. sont d’abord des Agents de ladite Police occulte, de cette Gestapo des Généraux décideurs = les Maîtres de la SM-DRS-DSS, qui les entraine et les instrumentalise. Ceci est  » sourcé « , documenté: nombre d’officiers dissidents, réfugiés aux USA, en Gde Bretagne, Espagne, Allemagne, etc., plusieurs journalistes d’investigation du Canard enchainé, The Observer, The Guardian, Nord Eclair, Libération, Le Monde, les vrais opposants l’ont déjà dénoncé …

  3. Quand vous avez la constitutionette qui fait de la femme un demi citoyen et que les imams sont conviés à « moraliser » la société, vous etes dans l’antichambre de l’Etat islamique. La ministre meme impose des cours de charia aux enfants, malgré les parents. On est dans une dictature qui se cherche entre arabisme et islamisme. Quelques brebis galeuses imposent une identité fantoche et une langue importè du moyen orient. L’independance c’est quand vous disposer de vous memes. On est pas chez nous comme on a tendance à croire un Irakien se sentirait plus algérien car l’Etat véhiculte la culture arabe. Paradoxalement en France on plus la saveur d’etre chez soi que sous le joug du régime criminel.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici