Les relais du général Toufik s’acharnent sur Gaid Salah

6
Toufik et Gaid Salah
Toufik et Gaid Salah

ALGERIE (TAMURT) – La guerre des clans, qui se poursuit inlassablement en Algérie, devient de plus en plus féroce et n’augure guère d’une sortie imminente de la crise politique dans laquelle se débat le pays. En, effet, après l’emprisonnement du général Mohamed Médiène, alias Tewfik, on pensait que les choses allaient rentrer dans l’ordre. Mais…

Ce n’est pas le cas. C’est loin d’être fini. En effet, les relais et les pions du général Tewfik se sont mobilisés à fond afin de « ne pas laisser tranquille » le clan du général Gaid Salah et de l’état major de l’armée en général. Et pour ce, des personnes, connues pour avoir été toujours « des indicateurs de la sécurité militaire », se retrouvent naturellement à la tête des marches qui se déroulent les vendredis même dans les grandes villes de la Kabylie. Munis de mégaphones et se plaçant toujours à la première rangée des marches, ces agent du pouvoir, déguisés en révolutionnaires conjoncturels, dictent soigneusement les mots d’ordre à scander.

Le choix des mots d’ordre est tellement précis et bien exprimé qu’aucun doute ne subsiste quant aux fait que ces slogans ne sont pas nés spontanément dans ces marches. Le choix des personnalités à dénoncer lors de ces manifestations est également une preuve supplémentaire que tout est décidé ailleurs. Ainsi, les relais de Gaid Salah tentent de mener le train des manifestations en exigeant que l’on se débarrassent des trois B. (Abdelkader Bensalah, Nordine Bedoui et Moad Bouchareb). De leur côté, les représentants de l’autre clan, où sont également déguisés les résidus du clan de Said Bourteflika, demande carrément la tête de Gaid Salah.

D’ailleurs, dans pas mal de grandes villes, les slogans hostiles à Gaid Salah ont été d’une telle ampleur qu’ils ont fait de l’ombre à toutes les autres revendications qui étaient en cours depuis le 22 février dernier. Le fait que le général Tewfik soit donc en prison ne signifie nullement que son clan serait agonisant. On le voit bien dans la multiplication des alliances contre nature comme le soutien surprenant de Khalida Toumi à Louisa Hanoune ou encore le soutien inverse du Parti des Travailleurs au RCD (Rassemblement pour la Culture et la Démocratie).

Le rapprochemenet entre le RCD et un clan du FFS proche de Tewfik et Said Bouteflika s’inscrit dans la même démarche. La question qui s’impose de fait est : que peuvent bien partager un clan du FFS, le RCD, le PT, Khalida Toumi, Louisa Hanoune, lesquels, depuis plus de 30 ans étaient de pires ennemis. Les archives sont là pour en témoigner. Et dire que les manifestants algériens marchent pour une Algérie meilleure et pour une démocratie majeure !

Tarik Haddouche

6 COMMENTAIRES

  1. Mediene ou Gaid on a pas à choisir entre deux dictatures. Notre vision est celle donnée par le congrès de la Soummam, séparation du civile et du Militaire qui doit rentrer dans les casernes.

  2. Vous êtes des minable ! C’est cet article a la con personne ne nous guide nous !! Vous jouez avec le feu vous voulez qu’on chasse tout le makiste de la Kabylie .. ça nous fera fera du bien en plus .. on a était trop gentil avec vous mais apparemment vous êtes une création du système oui le MAK est une création du système comme le RCD POUR CASSER LE FFS !!!

  3. RE: Aylamas
    Malheureusement le discours de GS ou il disait qu’aucun autre drapeau que l’officiel ne seras accepte contredit votre version que le clan du faux Kabyle Medien est derriere l’acharnement envers le drapeau Amazigh.

  4. Les forces en présence.
    .
    D’abord, le formidable et gigantesque Mouvement de protestation populaire en cours, depuis le 22 Février, une véritable insurrection civique et pacifique, organisée et disciplinée, engagée pour le changement radical, donc la fin de la Dictature militaro-mafieuse; un Mouvement rarement vu dans l’histoire, et qui a déjà remporté des victoires, à savoir l’annulation du ridicule Cinquième mandat voulu par la sinistre SM-DRS et ses valets les Boutef’ et leur clique criminelle et prédatrice, ainsi que l’annulation les aberrantes et injustifiables Elections programmées pour début Juillet….
    .
    Secondairement, il y a le Commandement militaire, dirigé collégialement par un groupe de Généraux, autour du Général de corps d’Armée, Gaïd Salah, et qui ont cédé à la pression du Mouvement populaire, en sacrifiant Boutef’ et annulant la Présidentielle prévue pour le 4 Juillet écoulé, et ont évité de recourir à la répression voulue par les Généraux sanguinaires et assassins, les ex Chefs de la sinistre SM-DRS, Mediène et Tartag et leurs complices (emprisonnés après leur tentative -échouée- de Coup d’État contre l’État-major) ….
    .
    Troisièmement, les forces de la « contre-révolution » que représentent les  » durs, les faucons et ultras  » = les Maîtres de la Gestapo locale, la Police politique secrète, ces Généraux criminels, mafieux et manipulateurs qui instrumentalisent ses terroristes islamistes et les extrémistes divisionistes pour saboter et faire avorter la formidable et exemplaire révolte populaire ….. La population n’est pas dupe, et les jeunes reconnaissent vite fait ces « Islamistes terroristes du DRS » et autres « extrémistes du DRS » (…)….
    .
    Si le Mouvement populaire persiste et se poursuit, le Commandement militaire (État-major) serait contraint et forcé d’évincer les Généraux ultras et faucons, les criminels Tewfik et Tartag sont déjà en prison, avec d’a autres Officiers de la SM-DRS, alias la Gestapo de la Junte dictatoriale militaro-mafieuse au pouvoir (1962-2019)…..
    .
    Le texte livré ici au débat ne dit rien de tout cela. Il s’inspire de la vulgate « éradicatrice » honnie par la population, car lees Généraux ultra et faucons et leurs valets du RCD et ses ramifications (…), du
    PAGS et ses ramifications (PADS, Ettaheddi, MDS, etc.) roulent pour les Généraux assassins et prédateurs de la sinistre SM-DRS. Ils font partie du « camp éradicateur », dirigé par les Généraux de l’Apocalypse, lesquels avaient planifié, déclenché et mené la « Guerre interne / Stratégie de la tension » des années 80-2000, dit Guerre civile, qui avait infligé au pays une  » comptabilité macabre  » qui s’élève à plus de 250 000 morts, 20 000 disparus, 40 000 veuves, 350 000 orphelins, 900 000 exilés, XXX milliards de dégâts matériels ….

  5. C´est zerhouni et bouteflika et le général des darkis boustalia qui ont niqué le pays Kabyle en 2001!

  6. Voici ma réponse et mon analyse pour cette article , surnomé Reb Alzeyer Ahmed Medienne Toufik ,c’est lui qui a fait couler le sang des kabyles en 2001 /2002 en assassinant 128 martyrs Kabyle ,pour moi c’est un lâche avec ces complices et ces chiens de garde bien sûr , je lui souhaite de souffrir en prison ? ,Gaid Salah avait une part de vérité de le mettre en prison ce lâche avec ces complices et les boutefs et ouyahia et les autres qui gouvernent en cette période de 2001 /2002 , Souvenez vous bien les kabyles de ces assassins , la moitie des chefs d’odre de ce pouvoir assassins sont en prison maintenant , à chacun sont tour . c’est le clan de Ahmed Medienne Toufik qui chasse aujourd’hui les kabyles qui porte le drapeau berbère dans chaque marche du peuples vers la liberté .
    Par contre Gaid Salah sont village natale a batna ont fait la levé du drapeau Amazigh dans le ciel de batna en plus dans la municipalité de Batna., a vous la parole et de jugé .

    Signature :Aylamas

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici