Louisa Hanoune emprisonnée à Blida

0
Louisa Hanoune
Louisa Hanoune

ALGERIE (TAMURT) – Louisa Hanoune, porte-parole du Parti des Travailleurs (PT) et députée du même parti depuis plus de vingt ans, a été arrêtée et placée en détention provisoire à la prison civile de Blida dans le cadre de la même affaire où sont impliqués également Said Bouteflika et les deux généraux Mohamed Mediène et Athmane Tartag dit Bachir.

L’information a circulé telle une trainée de poudre en ce jeudi soir partout en Algérie tant personne ne s’attendaient à ce que la vague d’arrestations entamée avec Ali Haddad allait atteindre les chefs des partis politiques. Surtout pas une femme qui s’est toujours présentée comme étant une opposante au régime algérien mais qui, avec le temps, s’est avérée n’être qu’un pion du général Mohamed Mediène dit Tewfik. Louisa Hanoune avait d’abord comparu devant le tribunal militaire de Blida où s’étaient succédé les trois personnalités suscitées. Elle a fait l’objet d’un interrogatoire ayant duré trois journées (mardi, mercredi et jeudi). Après quoi, Louisa Hanoune a été incarcérée à la prison civile de Blida contrairement à Said Bouteflika, Tartag et Tewfik, lesquels ont été mis en détention provisoire dans la prison militaire de la même ville.

A l’instar des deux généraux en question et de l’ancien conseiller et frère de Abdelaziz Bouteflika, Louisa Hanoune est accusée d’atteinte à l’autorité de l’Armée et de complot contre l’autorité de l’Etat. On s’attend à ce que l’arrestation de Louisa Hanoune soit suivie d’autres au cours des prochains jours puisque deux anciens ministres, à savoir : Djamel Ould Abbès et Said Barkat, respectivement ancien ministre de la Solidarité Nationale et ministre de l’Agriculture devraient également être écroués la semaine prochaine. Ils sont accusés d’avoir détourné, ensemble, pas moins de 620 milliards de centimes du temps où ils étaient ministres. Au suivant…

Tarik Haddouche