Lutte contre le terrorisme – l’émir de la sériat de Timizart éliminé par l’ANP à Iflissen

0

TIMIZART (Tamurt) – L’émir de la sériat de Tmizart, répondant à l’appellation de Bouaâche Amour, âgé d’une quarantaine d’année, a été éliminé mercredi dernier dans la matinée par les troupes de l’ANP dans les maquis d’Adrar se situant dans la circonscription territoriale d’Iflissen, daïra de Tigzirt.

Les services de sécurité étaient en opération de ratissage dans cette zone réputée « accidentée » depuis la veille, soit donc mardi dernier. A noter que dès le début de l’opération du déploiement des forces militaires dans cette zone, après que la présence d’un groupe terroriste y eut été signalé, une bombe de fabrication artisanale et actionnée à distance a explosé au passage d’un groupe de militaires blessant deux d’entre eux.

L’un des blessés a été même grièvement touché par la déflagration de l’engin explosif puisqu’il a été amputé d’une jambe. C’est aussi cette explosion de bombe qui a renforcé la conviction des militaires de la présence terroriste en ces lieux d’où leur extrême vigilance. La riposte que l’on sait se fera le lendemain matin. Sur le cadavre de l’émir, il ne sera trouvé aucune pièce d’identité. Ce n’est qu’aujourd’hui, jeudi 25 avril, soit 24 heures après que la vie l’eut quitté, que le cadavre sera identifié comme étant celui de Bouaâche Amour., émir en activité dans la zone de Timizart, daïra de Ouaguenoun.

La fiche de renseignements concernant cet émir à la longévité terroriste certaine signalera que l’homme est né à Médéa, à 50 Km au sud d’Alger mais a grandi à Dellys, wilaya de Boumerdès. Convaincu des thèses islamistes, il rejoindra le maquis dès les premières années de la décennie I990.

De Tizi-Ouzou, Saïd Tissegouine