Maroc : premiere à At Chichar, Nador, Tous les panneaux de signalisation routiers en tamazight

11

MAROC (Tamurt) – C’est une première au Maroc, voir dans toute l’Afrique du Nord. La semaine passée, à l’occasion de l’inauguration d’une maison de la culture dédiée au célèbre écrivain «berbère» Muḥemmed Cikri (1935-2003), originaire du Rif, on a remarqué que la transcription, sur la plaque de cette structure culturelle, est uniquement en langue tamazight, tifinagh et latin, comme la montre bien notre photo. A cela s’ajoute l’honorable décision des autorités locales de récupérer les vrais noms de cette région en tamazight. Comme ce village d’At Chekri qu’on écrivait avant Béni Chekri et qui désormais s’appelle est s’écrit Ayt Chichar

C’est une initiative à méditer dans toute tamazgha. Cette nouvelle a fait le tour du Maroc. D’ailleurs d’autres villages veulent d’ores et déjà imiter les Ayt Chichar qui se sont distingués par cette décision historique et hautement symbolique.

La poussée de l’islamisme au Maroc a provoqué l’effet inverse de ce que souhaitaient les arabisants. On assiste à une prise de conscience sans précédent et à un grand engouement pour tamazight. Il faut rappeler qu’Imazighen représentent plus de 80% du Royaume chérifien.

Saïd F