Mouloud Mebarki, président du MAK, bloqué à la frontiere tunisienne : La police algérienne empêche le Président du MAK, par interim, M. Mouloud Mebarki, d’assister au 6ieme congrès du CMA

3

KABYLIE (Tamurt) – Le président, par intérim, du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), Mouloud Mebarki est actuellement à la frontière tunisienne où les services douaniers algériens lui ont confisqué son passeport.

M. Mebarki Mouloud se dirigeait vers l’île de Djerba, située au sud Tunisie, pour prendre part aux sixièmes assises du congrès mondial amazigh. Les travaux de cette rencontre débutent aujourd’hui, 30 septembre et dureront jusqu’au 02 septembre 2011.
«Cette rencontre regroupe des associations amazighes du Maroc, d’Algérie, de Libye, de Tunisie, de la diaspora, les Touareg et l’archipel des Canaris»,
Le CMA a préparé ce rendez-vous en collaboration avec l’association Tunisienne de la culture amazigh.
Rappelons que le Congrès mondial amazigh est une organisation non gouvernementale qui œuvre pour la défense et le développement de la culture et la langue amazighes. Le CMA a été concrétisé les 1er, 2 et 3 septembre 1995 à Saint-Rome-de-Dolan (France). Cette rencontre historique a donné naissance à une organisation internationale appelée Congrès mondial amazigh (CMA).
À ce jour, le CMA a tenu à ce jour cinq assises internationales

– Premier congrès : 27-30 août 1997 à Tafira (Las Palmas de Gran Canaria, Canaries).
– Deuxième congrès : 13-15 août 1999 à Lyon.
– Troisième congrès : 28-30 août 2002 à Roubaix.
– Quatrième congrès : 5-7 août 2005 à Nador (Maroc.)
– Cinquième Congrès à Meknès, Maroc en octobre 2008.

Lors des travaux de cette sixième rencontre, le CMA procédera entre autre au renouvellement de ses instances tel que prévu dans les statuts du CMA (chaque trois ans).

La rédaction de tamurt vient d’apprendre que la police lui a rendu son passeport après plus de trois heures d’interrogatoire où on lui a reproché son engagement autonomiste. Les services douaniers algériens lui ont clairement déclaré qu’il a été signalé pour ses activités politiques et qu’il doit se taire un peu pour ne pas avoir de nouveaux problèmes à l’avenir.

En ce moment même (14h16), Mouloud Mebarki est relâché. Il poursuit son chemin vers Djerba où il va prendre part aux travaux du CMA.

Au niveau des autorité tunisiennes, il a été traité de manière différente des autres passagers en faisant l’objet d’une vérification minutieuse qui a pris près d’une heure.