« On a vengé Mohamed, on a tué Charlie »

0

Charlie Hebdo

PARIS (Tamurt) – Paris, dans la matinée d’aujourd’hui, 07 janvier 2015, un terrible attentat est perpétré dans les locaux parisiens du journal satirique français Charlie Hebdo. Le bilan humain est lourd. A l’heure où nous publions 12 personnes sont décédées et huit blessés dont quatre sont dans un état grave.

Deux policiers et quartes dessinateurs vedettes du journal font parti des victimes. C’est aux cris d”Allah oukbar” que les assaillants, au nombre de trois ont ouvert le feu sur les policiers et les occupants du siège du journal.

21h20 – Les trois individus recherchés par les services de renseignement après l’attentat de Charlie Hebdo ont été identifiés, a confirmé une source au sein du renseignement intérieur. Désormais, les policiers ont des noms. Il s‘agit de trois hommes dont deux membres de la même famille âgés de 34 et 32 ans. L’un d’entre eux a déjà été remarqué dans une filière irakienne du 19e arrondissement de Paris. Le troisième est âgé de 18 ans et serait Rémois mais sans domicile déclaré.Retour ligne automatique
L’élite antiterroriste française est lancée à leurs trousses depuis le massacre à Charlie Hebdo, ce mercredi matin vers 11h30. Le parquet antiterroriste de Paris a déclenché sa cellule de crise, déjà mise en place lors de l’affaire Merah et lors du démantèlement d’une filière syrienne à Torcy. Une vingtaine de magistrats sont désormais mobilisables 24h/24 et 7j/7, « le temps qu’il faudra », a précisé une source judiciaire. Concrètement, des magistrats de permanence pourront se rendre dans des commissariats et « assister aux autopsies » afin de faire avancer l’enquête.

Paris, dans la matinée d’aujourd’hui, 07 janvier 2015, un terrible attentat est perpétré dans les locaux parisiens du journal satirique français Charlie Hebdo. Le bilan humain est lourd, à l’heure où nous publions 12 personnes sont décédées et huit blessés dont quatre sont dans un état grave. Deux policiers et quartes dessinateurs vedettes du journal font parti des victimes. C’est aux cris d”Allah oukbar” que les assaillants, au nombre de trois ont ouvert le feu sur les policiers et les occupants du siège du journal.

Sur place d’importantes forces de sécurités sont présentes aux côtés des véhicules de secours et des ambulances du SAMU, des hôpitaux de Paris et de la Croix rouge française.Retour ligne automatique
Arrivés à bord d’une voiture noire, les trois terroristes lourdement armés ont ouvert le feu sur les journalistes réunis pour une conférence de la rédaction. En quittant les lieux, les assaillants ont ouvert le feu sur un policier qui se trouvait sur place avant de l’achever à bout portant.

En regagnant leur voiture les terroristes ont crié : “on a vengé le prophète Mahomet, on a tué Charlie Hebdo”.

C’est la deuxième fois que ce journal est victime d’un attentat. A rappeler qu’en novembre 2011, un incendie criminel aux cocktails Molotov l’a ciblé causant d’importants dégâts.Retour ligne automatique
Le plan vigipirate est relevé au niveau « attentat » le niveau le plus haut face à la menace terroriste.

De Paris, Zahir Boukhlifa, info