Ould Abbès, ex-patron du FLN, incarcéré à la prison d’El Harrach

0
Ould-Abbès
Ould-Abbès

ALGERIE (TAMURT) – Comme nous l’avons révélé dans notre précédent article, tous les chefs des partis de la coalition présidentielle de Abdelaziz Bouteflika finiront à la prison d’El Harrach. Hier, Djamel Ould Abbès, ex-patron du FLN a été placé en détention provisoire. En attendant Amar Ghoul…

Ainsi, en ce dimanche 7 juillet, Djamel Ould Abbès, qui occupait le poste de secrétaire général du Front de Libération Nationale-FLN au moment où Abdelaziz Bouteflika avait été poussé à la porte de sortie par l’Armée, a été incarcéré à la prison d’El Harrach. Il a été conduit en prison juste après sa comparution auprès du juge d’instruction près de la Cour suprême. Djamel Ould Abbès, dont la malhonnêteté était avérée et connue de tous, avait bénéficié de l’immunité qui avait profité à tous les pions et larbins du régime de Abdelaziz et Said Bouteflika. Il a passé les deux dernières décennies de sa vie à mentir et à menacer les algériens tout en détournant la somme astronomique de 6200 milliards de centimes. Djamed Ould Abbès, sans aucun scrupule, a profité de son poste de ministre de la Solidarité nationale pour créer plusieurs associations humanitaires fictives.

Ils pompaient des subventions à ces derniers qui finissaient en réalité dans ses propres comptes en banque. C’est donc un double crime qui a été commis par cet homme. D’abord, celui du détournement de l’argent du peuple. Mais de quel peuple il s’agit ? Il s’agit de la frange la plus vulnérable de la société : les handicapés, les orphelins et les nécessiteux. Djamel Ould Abbès qui ne cessait de se targuer d’avoir été un grand maquisard pendant la guerre de libération nationale est aussi passible d’un autre délit gravissime. C’est celui d’avoir souillé et sali l’image des vrais martyrs et des vrais maquisards de la guerre d’Indépendance. Le double crime devient donc triple avec ce dernier délit. Sans compter ceux qui sont cachés. Il y en a, sans doute, une infinité quand a affaire à ce genre de personnage exécrable.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici