Pour dénoncer l’assassinat du jeune Nassim Nechab – Grève générale à Tizi Rached

0

Toute la localité et la ville de Tizi Rached est paralysée aujourd’hui. Les commerçants, l’administration, les écoles ont baissé rideau. Le mot d’ordre pour la grève générale d’aujourd’hui lancé par les 14 comités de villages de la région a été massivement suivi.

La grève coïncide avec l’ouverture du procès sur l’assassinat du jeune Nassim Nacheb à la cour de la ville de Tizi-Ouzou. Tous les habitants de la région sont mobilisés comme un seul homme en signe de solidarité avec la famille de la victime et pour dénoncer à la fois l’insécurité qui règne dans la région.

Tous les bus de la mairie et des particuliers ont été réquisitionnés par les comités de village pour transporter les villageois à un rassemblement devant le tribunal de Tizi-Ouzou au moment du déroulement du procès des présumés assassins.

Des centaines de personnes sont effectivement rassemblées devant le portail principal de la cour de Tizi-Ouzou. Les manifestants exigent la peine maximale contre les criminels qui ont tué l’année dernière, de sang-froid, le jeune Nassim Nechab , âgé à peine de 22 ans.

« Notre localité a enregistré des dizaines d’actes criminels. Nous sommes livrés à nous même. Nous réclamons d’abord des peines sévères pour tous les criminels arrêtés et ensuite l’amélioration des conditions sécuritaires », a déclaré un des cousins de la victime.

Le banditisme fait des ravages en Kabylie et plus particulièrement à Tizi-Ouzou. Enlèvements, assassinats, hold-up, faux barrages, attentats terroristes, vols…. sont les faits qui reviennent au quotidien dans la presse locale. La situation sécuritaire s’est curieusement dégradée à l’approche des élections.

R.Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici