Prière de l’Aïd : Bensalah et Bedoui défient encore la Constitution

1
Bensalah à la grande mosquée 'Alger pour la priere de Aïd el-Adha
Bensalah à la grande mosquée 'Alger pour la priere de Aïd el-Adha

ALGERIE (TAMURT) – Abdelkader Bensalah, chef de l’état par intérim dont le « mandat » a expiré le 9 juillet dernier et Nordine Bedoui, Premier ministre, désigné par l’un des chefs de la mafia Bouteflikienne, à savoir Said Bouteflika, ont accompli la prière de la fête de l’aïd el Adha, hier, dimanche défiant ainsi le peuple et la Constitution algérienne.

C’est en violation totale de la Constitution que Abdelkader Bensalah continue de camper le rôle de président de l’Etat en dépit du fait que la période de 90 jours devant lui servir d’étape pour organiser les élections présidentielles est terminée le 9 juillet dernier. Non seulement Abdelkader Bensalah ne se limite pas à assumer une sorte de service minimum en attendant l’élection du nouveau président mais il continue à s’attribuer des prérogatives que la Constitution lui dénie clairement. Il y a quelque jour, Bensalah a osé même changer le ministre de la Justice puis, il a franchi un autre pas anticonstitutionnel en nommant de nouveaux présidents de cours de justice et de nouveaux procureurs généraux dans pas moins de 32 wilayas.

Il s’agit là de quelques exemples parmi tant d’autres des dépassements avérés et des violations de la Constitution au nom de laquelle le pouvoir algérien prétend agir et derrière laquelle il se cache. A l’occasion de la fête religieuse de l’aïd el adha, Bensalah et Bedoui, nommé Premier ministre nommé de manière illégale par Said Bouteflika qui n’en avait guère la prérogative, ont donc osé s’afficher publiquement à l’intérieur de la Grande mosquée d’Alger où il ont pris part à la cérémonie religieuse traditionnelle et officielle pour « dire que tout va bien en Algérie ».

Mais ces deux personnalités politiques ont été trahies par le dispositif sécuritaire inédit et spectaculaire mis en place aussi bien aux alentours de cette mosquée qu’à l’intérieur de cette dernière. Ce dispositif sécuritaire ne vise guère à protéger Bensalah et Bedoui contre un quelconque attentat terroriste potentiel. Il vise à protéger ces deux hommes contre le peuple qu’ils font mine de gouverner.

Tarik Haddouche

1 COMMENTAIRE

  1. Rien de normal! Ces deux frères du roi marocon, vous savez ce descendant d’un imposteur arabe! Donc, ils fêtent une fête arabe, la leur quoi!…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici