Rachid Nekkaz continue son cinéma en Algérie

2

ALGERIE (Tamurt) – Si l’activisme de Rachid Nekkaz est salué par une partie des Algériens ses diatribes de ces derniers jours lui ont ôté toute crédibilité. Son frère est allé jusqu’à annoncer l’assassinat de Rachid Nekkaz par les services secrets algériens, après un enlèvement dans la région de Boumerdès. « Je viens d’apprendre l’assassinat de mon frère par des agents de la police politique algérienne. J’appelle tous les Algériens à sortir dans les rues », lit-on dans un message laconique lancé par le frère de Nekkaz.

Comme il fallait s’attendre, Rachid Nekkaz est apparu vivant le lendemain. Sur la toile, il est devenu une risée. Tout le monde se moque de lui. « La fausse opposition a de beaux jours devant elle, en Algérie », commente un internaute. Nekkaz, qui s’est présenté aux élection présidentielles françaises en 2007, a renoncé à sa nationalité française pour « investir » dans l’opposition politique algérienne. Il s’est illustré dans des rassemblements devants des appartements luxueux des ministres algériens à Paris ou il dénonce le détournent de l’argent du peuple algérien.

Mais, étrangement, Rachid Nekkaz n’organise aucun rassemblement devant les biens immobiliers des militaires algériens. Il ne critique jamais un général a12lgérien. La thèse selon laquelle Nekkaz roule pour le clan de Toufik se précise.

Ravah Amokrane

2 COMMENTAIRES

  1. Agitateur à Alger, arnaqueur à Paris

    Il n’y a pas si longtemps de cela, l’agitateur d’Alger avait défrayé la chronique des informations judiciaires à Paris. En effet, nombre de ses locataires l’avaient esté en justice, s’estimant victimes de l’insalubrité et la vétusté des locaux loués, Nekkaz étant donc en infraction au Code de la Santé Publique, au Code de la Construction et de l’Habitat et au Réglement sanitaire départemental….. au Val-de-Marine notamment. Et pour entrer dans le fameux secteur de l’immobilier, il a dû obligatoirement adopter les pratiques sans scrupules opérées en permanence par les Agences et Syndics mafieux, passés maîtres dans la manipulation des chiffres (fausses factures, surfacturations, dépenses injustifiées, charges gonflées, commissions occultes et autres magouilles)……

    Et pour devenir « agitateur » à Alger, il doit aussi se soumettre aux règles imposées par le Centre névralgique du Régime militaro-mafieux qu’est la sinistre et terrible SM-DRS, alias la Police politique secrète, mais aussi une mafia tentaculaire ramifiée partout, dans tous les domaines d’activité politique, sécuritaire, économique, associatif et tient tout, c’est le Pouvoir réel, et il est prsesque impossible d’avoir quoi que ce soit sans son « imprimature »….

    Nekkaz fait partie de ces nombreux faux-opposants sponsorisés et propulsés au devant de la scène par les Maîtres gestapistes de la SM-DRS pour figurer sur la façade pseudo-démocratique = façonnage artificiel du champ politique = Poker-menteur …..

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici