Tamazight Di Lakul, dites-vous? Les Algérianistes la refusent.

0

ALGÉRIE (TAMURT) – Après les imprimés d’autorisations parentales pour l’étude de Tamazight qui ont circulé à l’Est de l’Algérie, c’est au tour de certains parents d’aller contre la décision ministérielle de l’enseignement obligatoire de tamazight dans les établissements fréquentés par leur progéniture.

Tamazight est une matière facultative dans l’enseignement algérien, pourquoi vouloir l’appliquer à une  minorité et laisser les autres établissements ? C’est la question que se sont posés les parents d’élèves de l’école primaire Benchouib Rachid de Jijel qui  ont organisé, en cette rentrée scolaire, un rassemblement de protestation devant cet établissement. Nous voulons que nos enfants étudient des  langues internationales dotes des sciences telles que le français, l’anglais et…l’arabe. Les pauvres pensent que l’arabe est une langue du savoir alors qu’elle est limitée à la poésie. Le problème qui se pose est cette position gouvernementale faisant croire que réellement tamazight est une langue officielle, ce qui n’est malheureusement pas le cas.

Toutefois, ce qui est sur, c’est que seule l’indépendance de la Kabylie mettra un terme à cette cohabitation contre-nature, dira le plus simplement un militant de la cause kabyle qui insistera sur l’urgence de la question en rappelant que les amazighs et les arabes ne sont pas frères que le pouvoir d’Alger le veuille ou pas.

Amaynut