Tizi-Ghnif : La population sequestre le P/APC et le chef de daïra

0

TIZI GHNIF (Tamurt) – Un fait inédit à Tizi-Ghnif. La population a séquestré le président d’APC et le chef de daïra en signe de protestation. Selon ces habitants en colère, l’action a été décidée à l’unanimité afin de dénoncer les promesses restées sans suite de ces responsables.

En effet, juste après la cérémonie de célébration, une réunion était prévue avec les autorités afin de discuter des doléances. Une fois dans la salle de réunion, le président d’APC, le chef de daïra et les autres représentants de l’État ont été enfermés, « Nous demandons, l’amélioration de notre cadre de vie », clament les villageois qui ont choisi cette date très symbolique (1er novembre) pour passer à l’action.

Une action qui intervient après celle de la semaine passée où les mêmes manifestants ont fermé tous les accès qui mènent vers la ville en signe de contestation contre un mode de vie misérable. Parmi les doléances évoquées par les protestataires, l’aménagement des espaces verts des cités, le raccordement aux gaz naturel et l’annulation d’une décision d’attribution d’un lot de terrain à un privé.

Il a fallu plusieurs heures de négociation pour enfin voir le président d’APC, le chef de daïra et les autres membres de la délégation libérée. Non seulement, les manifestants ont décidé de recourir à la fermeture de la ville si les doléances ne sont pas prises en charge rapidement comme il a été convenu lors de cette réunion un peu spéciale.

Yuva A