Visite de Mohamed VI aux Etats Unis : Obama rassure le Maroc sur sa région du sud

17

MAROC (Tamurt) – Les américains ont définitivement mis fin aux agissements de Bouteflika et des généraux algériens concernant le dossier de la région du sud Marocain, où l’Algérie rêve de créer un Etat arabe en finançant la milice du Polisario pour créer une zone de tension et un conflit permanent avec nos frères Marocains.

Barack Obama a réaffirmé une fois de plus, et de manière ferme, son soutien indéfectible aux propositions marocaines, à l’occasion de la visite officielle effectuée cette semaine par le roi Mohamed VI au pays de l’oncle Sam. « Les autorités Marocaines ont suggéré une autonomie pour la région sud. Nous soutenons cette proposition démocratique que nous jugeons comme solution idoine. C’est une proposition qui débouchera sur une solution durable et qui assurera la stabilisation de toute la région du nord Africian », a déclaré sans ambages le président américain.

Le rêve algérien de voir créer un Etat Arabe, contre la volonté de la population Amazighe du Sahara Marocain, en organisant un referendum d’autodétermination, est enterré par les puissances occidentales. Bouteflika n’a de soutien que de la part de quelques associations et ONG d’Afrique noire méconnues même dans leurs propres pays.

Le Maroc accuse l’Algérie d’ingérence dans ses propres affaires et de porter atteinte à son unité. Tous les pays sont alignés derrières les thèses Marocaines. L’Algérie acceptera-t-elle de voir sa région du sud séparée d’elle? Jamais. Les Marocains aussi sont attachés à toutes leurs régions et richesses naturelles. Même la proposition algériennes d’organiser un référendum d’autodétermination ne fait guère peur au Maroc. Les Saharoui qui jouissent de tous leurs droits civiques sont contre la politique menée par l’Algérie. « Nous voulons ce référendum pour prouver une fois pour toute aux Algériens que nous sommes contre sa politique. Nos frères sont emprisonnés dans les centres de rétention de Tindouf pour faire chantage aux autorités Marocaines. Ce sont ces prisonniers que nous voulons libérer », nous a déclaré Hayat, une étudiante du sud Marocaine à La Sorbonne.

L’hypocrisie des militaires Algérien et du DRS n’est plus à démontrer. Si les décideurs algériens veulent vraiment un référendum d’autodétermination pour les peuples de l’Afrique du nord, qu’ils le réclament également pour l’Azawad et la Kabylie ! Sinon, qu’ils se taisent !

Il est à signaler que Boutefika, lui aussi Marocain de naissance et de père, n’a pas cessé depuis 1999 de prier les présidents Américains de le recevoir aux USA officiellement ou au moins en privée, mais aucune réponse ne lui a été signifiée à ce jour.

Farid M