30 000 agents communaux se retrouvent sans emploi : Dissolution du corps de la garde communale

20
517

ALGÉRIE (Tamurt) – Le rôle joué par les gardes communaux dans la lutte contre le terrorisme n’est pas des moindres. D’ailleurs, le tribu payé par ce corps de sécurité depuis sa création à ce jour est très lourd. En plus d’être une cible privilégiée des groupes terroristes, les gardes communaux manquaient de formation et d’équipements militaires nécessaires pour faire face aux assauts des terorristes. Bien souvent, ils n’étaient armés que de rouilleux fusils semi-automatiques .

Du fait que le corps de la garde communale était soumis à celui de la police, de la gendarmerie et de l’armée, ils se retrouvaient souvent aux premières lignes du combat anti-terroriste. il arrivait qu’un simple gendarme dirige tout un groupe de gardes communaux. Au niveau des barrages, c’était toujours eux qu’on plaçait aux postes à risque.
Toutefois, il est à signaler que la rémunération d’un agent de la garde communale est nettement inférieure à celle d’un gendarme ou d’un élément de la Brigade Mobile de la Police Judiciaire (BMPJ).

Bien que la dissolution de la garde communale soit décidée, le sort de ces agents reste entier. Qu’adviendra-t-il de ce corps qui compte pas moins de 30 000 agents ? Comment vont-ils subvenir à leurs besoins maintenant qu’ils n’ont plus de travail ?

Il était question de les intégrer, du moins les jeunes, dans les autres corps de sécurité. Certains gardes communaux ont effectivement rejoint les rangs de la police nationale. Cependant, la gendarmerie nationale, corps de sécurité d’élite, refuse de les accepter à cause de leur manque de formation.

Ne pouvant intégrer un autre corps de sécurité, les gardes communaux ont eu la promesse de la part de Ahmed Ouyahia, premier ministre du gouvernement algérien, de créer un « Fonds pour le financement du redéploiement des agents de la Garde communale » afin  » de préserver la dignité et les intérêts des personnes concernées », aurait-il écrit dans une note.

Rappelons que ce même ministre s’est engagé en 2005 à mettre en œuvre la plateforme de El Kseur. Et le 16 mai 2010, il a ordonné, ou du moins a laissé faire, la répression sauvage d’une marche des parents des victimes du printemps noir. Ces derniers ne demandaient que la satisfaction d’un point énoncé dans ladite plateforme, à savoir l’indemnisation des victimes.

La question des 30 000 gardes communaux reste plus que jamais entièremment posée.

20 COMMENTS

  1. «{ {{Qu’adviendra-t-il de ce corps qui compte pas moins de 30 000 agents ? Comment vont-ils subvenir à leurs besoins maintenant qu’ils n’ont plus de travail ?}} }»

    c’est la question que se pose tout milicien qui se fait jeter comme une vieille serpillière après usage.

    C’est ça « être algérien ». c’est tout.

    les français avaient aussi institué un tel corps. ils l’avaient appelé « harkis, hakat » pour mieux les arabiser. Ils étaient chargés de sécuriser les villages contre les hordes de tueurs du FLN. cela n’a pas empêché « Mélouza » et autres massacres.

    http://www.google.fr/#hl=fr&q=melouza&aq=&aqi=&aql=&oq=&gs_rfai=&fp=9318dee58a9fc896

    ces « 30 000 agents » doivent s’en remettre à leurs donneurs d’ordres pour connaître leur sort. ils n’étaient pas au service de la Kabylie que je sache. Pourquoi la Kabylie s’en soucierait ?

  2. «{ {{Qu’adviendra-t-il de ce corps qui compte pas moins de 30 000 agents ? Comment vont-ils subvenir à leurs besoins maintenant qu’ils n’ont plus de travail ?}} }»

    c’est la question que se pose tout milicien qui se fait jeter comme une vieille serpillière après usage.

    C’est ça « être algérien ». c’est tout.

    les français avaient aussi institué un tel corps. ils l’avaient appelé « harkis, hakat » pour mieux les arabiser. Ils étaient chargés de sécuriser les villages contre les hordes de tueurs du FLN. cela n’a pas empêché « Mélouza » et autres massacres.

    http://www.google.fr/#hl=fr&q=melouza&aq=&aqi=&aql=&oq=&gs_rfai=&fp=9318dee58a9fc896

    ces « 30 000 agents » doivent s’en remettre à leurs donneurs d’ordres pour connaître leur sort. ils n’étaient pas au service de la Kabylie que je sache. Pourquoi la Kabylie s’en soucierait ?

  3. L’autonomie des regions est la seule clef de la securite, de la justice, de la paix et du developpement!

    Le centralisme est un mode de gouvernance colonial et esclavagiste! Seules les tyrannies favorisent ce systeme archaique!

    Un Kabyle doit pouvoir gerer toutes les affaires economiques, culturelles et politiques kabyles. Pareil pour le Chawis, le Touareg, le Mzab, etc. Et le gouvernement central elu (pas arabe et pas islamique, mais amazigh et laique) par les diffrents etats autonomes jouera le role d’un vrai chef d’orchestre qui veillera a la bonne execution de la symphonie autonomiste a l’echelle de notre Tamazgha Centrale!

    Je sais que reve toujours car et la Kabylie et toute notre Tamazgha Central est sous le joug colonial arabo-islamo-nazi! Ce n’est pas pour demain le veille avec le regime arabo-islamo-terroriste d’Alger!

    Bon courage a nous tous!

  4. L’autonomie des regions est la seule clef de la securite, de la justice, de la paix et du developpement!

    Le centralisme est un mode de gouvernance colonial et esclavagiste! Seules les tyrannies favorisent ce systeme archaique!

    Un Kabyle doit pouvoir gerer toutes les affaires economiques, culturelles et politiques kabyles. Pareil pour le Chawis, le Touareg, le Mzab, etc. Et le gouvernement central elu (pas arabe et pas islamique, mais amazigh et laique) par les diffrents etats autonomes jouera le role d’un vrai chef d’orchestre qui veillera a la bonne execution de la symphonie autonomiste a l’echelle de notre Tamazgha Centrale!

    Je sais que reve toujours car et la Kabylie et toute notre Tamazgha Central est sous le joug colonial arabo-islamo-nazi! Ce n’est pas pour demain le veille avec le regime arabo-islamo-terroriste d’Alger!

    Bon courage a nous tous!

  5. Jamais l´etat algerien fait la transparence concernent la gestion de terrorismes(souvant appler decenis rouge -noir ou tragedie national, terrorisme résiduelle) concretement cette question est repartie sur deux phases essentielle:
    -1selon les islamistes, les elections(legislative et locale,qui eux lieux aprés la chute du partie unique en89 )de 1990 sont remporté par eux, ce que les democrates ont nier en bloc(le pays s´est trouvé dans une situation de crise, economique-politique et relegieuse) Suite a la vennu de boudiaf(un homme avec passé historique, il s´est retiré de la politique en cette date), etranger aux systeme politique d´aprés 62) a la tete du haut comité d´etat mis en place la demission de chadli(HCE) a carrément désagrementé « iccewcciwen » du fis. Aprés une accalmie de 6 mois ; parceque il a sucité bcp d´espoir sourtout chez les jeunes;, fut lachement au cours d´un discours politique dans une sale de cinema a anaba(92)spectaclement transmet sur la tv.
    -2)La situation allant de 92 jusqu´a 1999 marquée par des violances trés grave, assassinats des journalistes, des jeunes applés, voiture piégé dans la capital, massacres dans les prepherie d´alger(tout le pays a été touché par ces violance).
    Boutef a donné une autres verssion des evenements « banditisme criminalité, trafique d´arame », son interpretation est completement fausse(des connnerie), d´autant que sa travrsé du desert a pris fin qu´en 1999.
    Par la suite, les darkies ont commis des turies en kabylie et cela passé deux ans aprés le premier mondat de l´actuel président, suite a ses multiples insulte et provocation a l´egard de la kabylie(sans oublier l´oranais zerhouni), ce qui a fait reflechie peuple kabyle de s´engager dans la voie de son autodetermination.

  6. Jamais l´etat algerien fait la transparence concernent la gestion de terrorismes(souvant appler decenis rouge -noir ou tragedie national, terrorisme résiduelle) concretement cette question est repartie sur deux phases essentielle:
    -1selon les islamistes, les elections(legislative et locale,qui eux lieux aprés la chute du partie unique en89 )de 1990 sont remporté par eux, ce que les democrates ont nier en bloc(le pays s´est trouvé dans une situation de crise, economique-politique et relegieuse) Suite a la vennu de boudiaf(un homme avec passé historique, il s´est retiré de la politique en cette date), etranger aux systeme politique d´aprés 62) a la tete du haut comité d´etat mis en place la demission de chadli(HCE) a carrément désagrementé « iccewcciwen » du fis. Aprés une accalmie de 6 mois ; parceque il a sucité bcp d´espoir sourtout chez les jeunes;, fut lachement au cours d´un discours politique dans une sale de cinema a anaba(92)spectaclement transmet sur la tv.
    -2)La situation allant de 92 jusqu´a 1999 marquée par des violances trés grave, assassinats des journalistes, des jeunes applés, voiture piégé dans la capital, massacres dans les prepherie d´alger(tout le pays a été touché par ces violance).
    Boutef a donné une autres verssion des evenements « banditisme criminalité, trafique d´arame », son interpretation est completement fausse(des connnerie), d´autant que sa travrsé du desert a pris fin qu´en 1999.
    Par la suite, les darkies ont commis des turies en kabylie et cela passé deux ans aprés le premier mondat de l´actuel président, suite a ses multiples insulte et provocation a l´egard de la kabylie(sans oublier l´oranais zerhouni), ce qui a fait reflechie peuple kabyle de s´engager dans la voie de son autodetermination.

  7. {{Traité des trois imposteurs}}

    {{CHAPITRE PREMIER}}

    {{De Dieu.}}

    {{- I}}

    Quoiqu’il importe à tous les hommes de connaître la vérité, il y en a très peu cependant qui jouissent de cet avantage. Les uns sont incapables de la rechercher par eux-mêmes, les autres ne veulent pas s’en donner la peine. Il ne faut donc pas s’étonner si le monde est rempli d’opinions vaines et ridicules ; rien n’est plus capable de leur donner cours que l’ignorance; c’est là l’unique source des fausses idées que l’on a de la Divinité, de l’Ame, des Esprits et de presque tous les autres objets qui composent la Religion. L’usage a prévalu, l’on se contente des préjugés de la naissance et l’on s’en rapporte sur les choses les plus essentielles à des personnes intéressées qui se font une loi de soutenir opiniâtrement les opinions reçues et qui n’osent les détruire de peur de se détruire eux-mêmes.

    {{- II}}

    Ce qui rend le mal sans remède, c’est qu’après avoir établi les fausses idées qu’on a de Dieu, on n’oublie rien pour engager le peuple à les croire, sans lui permettre de les examiner ; au contraire, on lui donne de l’aversion pour les philosophes ou les véritables savants, de peur que la raison qu’ils enseignent ne lui fasse connaître les erreurs où il est plongé. Les partisans de ces absurdités ont si bien réussi qu’il est dangereux de les combattre. Il importe trop à ces imposteurs que le peuple soit ignorant, pour souffrir qu’on le désabuse. Ainsi on est contraint de déguiser la vérité, ou de se sacrifier à la rage des faux savants, ou des âmes basses et intéressées.

    {{- III}}

    Si le peuple pouvait comprendre en quel abîme l’ignorance le jette, il secouerait bientôt le joug de ses indignes conducteurs, car il est impossible de laisser agir la raison sans qu’elle découvre la vérité. Ces imposteurs l’ont si bien senti, que pour empêcher les bons effets qu’elle produirait infailliblement, ils se sont avisés de nous la peindre comme un monstre qui n est capable d’inspirer aucun bon sentiment, et quoiqu’ils blâment en général ceux qui sont déraisonnables, ils seraient cependant bien fâchés que la vérité fut écoutée. Ainsi l’on voit tomber sans cesse dans des contradictions continuelles ces ennemis jurés du bon sens ; et il est difficile de savoir ce qu’ils prétendent. S’il est vrai que la droite raison soit la seule lumière que l’homme doive suivre, et si le peuple n’est pas aussi incapable de raisonner qu’on tâche de le persuader, il faut que ceux qui cherchent à l’instruire s’appliquent à rectifier ses faux raisonnements, et à détruire ses préjugés ; alors on verra ses yeux se dessiner peu à peu et son esprit se convaincre de cette vérité, que Dieu n’est point ce qu’il s’imagine ordinairement.

    —————————-

    {{CHAPITRE IV}}

    {{Vérités sensibles et évidentes.}}

    Moïse, Jésus et Mahomet étant tels que nous venons de les peindre, il est évident que ce n’est point dans leurs écrits qu’il faut chercher une véritable idée de la Divinité. Les apparitions et les conférences de Moïse et de Mahomet, de même que l’origine divine de Jésus, sont les plus grandes impostures qu’on ait pu mettre au jour et que vous devez fuir si vous aimez la vérité.

    [LIRE LA SUITE ICI->http://www.vc.unipmn.it/~mori/e-texts/tti.htm]

  8. {{Traité des trois imposteurs}}

    {{CHAPITRE PREMIER}}

    {{De Dieu.}}

    {{- I}}

    Quoiqu’il importe à tous les hommes de connaître la vérité, il y en a très peu cependant qui jouissent de cet avantage. Les uns sont incapables de la rechercher par eux-mêmes, les autres ne veulent pas s’en donner la peine. Il ne faut donc pas s’étonner si le monde est rempli d’opinions vaines et ridicules ; rien n’est plus capable de leur donner cours que l’ignorance; c’est là l’unique source des fausses idées que l’on a de la Divinité, de l’Ame, des Esprits et de presque tous les autres objets qui composent la Religion. L’usage a prévalu, l’on se contente des préjugés de la naissance et l’on s’en rapporte sur les choses les plus essentielles à des personnes intéressées qui se font une loi de soutenir opiniâtrement les opinions reçues et qui n’osent les détruire de peur de se détruire eux-mêmes.

    {{- II}}

    Ce qui rend le mal sans remède, c’est qu’après avoir établi les fausses idées qu’on a de Dieu, on n’oublie rien pour engager le peuple à les croire, sans lui permettre de les examiner ; au contraire, on lui donne de l’aversion pour les philosophes ou les véritables savants, de peur que la raison qu’ils enseignent ne lui fasse connaître les erreurs où il est plongé. Les partisans de ces absurdités ont si bien réussi qu’il est dangereux de les combattre. Il importe trop à ces imposteurs que le peuple soit ignorant, pour souffrir qu’on le désabuse. Ainsi on est contraint de déguiser la vérité, ou de se sacrifier à la rage des faux savants, ou des âmes basses et intéressées.

    {{- III}}

    Si le peuple pouvait comprendre en quel abîme l’ignorance le jette, il secouerait bientôt le joug de ses indignes conducteurs, car il est impossible de laisser agir la raison sans qu’elle découvre la vérité. Ces imposteurs l’ont si bien senti, que pour empêcher les bons effets qu’elle produirait infailliblement, ils se sont avisés de nous la peindre comme un monstre qui n est capable d’inspirer aucun bon sentiment, et quoiqu’ils blâment en général ceux qui sont déraisonnables, ils seraient cependant bien fâchés que la vérité fut écoutée. Ainsi l’on voit tomber sans cesse dans des contradictions continuelles ces ennemis jurés du bon sens ; et il est difficile de savoir ce qu’ils prétendent. S’il est vrai que la droite raison soit la seule lumière que l’homme doive suivre, et si le peuple n’est pas aussi incapable de raisonner qu’on tâche de le persuader, il faut que ceux qui cherchent à l’instruire s’appliquent à rectifier ses faux raisonnements, et à détruire ses préjugés ; alors on verra ses yeux se dessiner peu à peu et son esprit se convaincre de cette vérité, que Dieu n’est point ce qu’il s’imagine ordinairement.

    —————————-

    {{CHAPITRE IV}}

    {{Vérités sensibles et évidentes.}}

    Moïse, Jésus et Mahomet étant tels que nous venons de les peindre, il est évident que ce n’est point dans leurs écrits qu’il faut chercher une véritable idée de la Divinité. Les apparitions et les conférences de Moïse et de Mahomet, de même que l’origine divine de Jésus, sont les plus grandes impostures qu’on ait pu mettre au jour et que vous devez fuir si vous aimez la vérité.

    [LIRE LA SUITE ICI->http://www.vc.unipmn.it/~mori/e-texts/tti.htm]

  9. azul

    je ne suis pas d’accord avec les commentaires de la mecreante,de sentinelle,et de moh.
    je pense que vous devez prendre une position que vous etes responsable du peuple kabyle,
    que ferriez vous devant un policier de la garde communale qui vous dit voila:j’ai perdu mon job?
    je pense que vous n’allez pas lui dire que vous etes de la milice,ou vous lui racontez la decennie de 90 ou vous lui parlez de moise ,christ et mohamed.
    ces policiers sont des humains comme vous,ils sont entrés dans la garde communale par nessécité pour certains et par patriotisme pour d’autres. on ne va pas jeterun policier de la garde communale a la mer. je pense que nous devons etre à leur coté.
    mais les questions que je me pose pourquoi on dissout ce corps maintenant? peut etre pour le remplacer par des militaires aribisés?peut etre pour cacher la strategie future d’un genocide oeuvre du pouvoir d’alger?peut etre pour installer une police islamique?

  10. azul

    je ne suis pas d’accord avec les commentaires de la mecreante,de sentinelle,et de moh.
    je pense que vous devez prendre une position que vous etes responsable du peuple kabyle,
    que ferriez vous devant un policier de la garde communale qui vous dit voila:j’ai perdu mon job?
    je pense que vous n’allez pas lui dire que vous etes de la milice,ou vous lui racontez la decennie de 90 ou vous lui parlez de moise ,christ et mohamed.
    ces policiers sont des humains comme vous,ils sont entrés dans la garde communale par nessécité pour certains et par patriotisme pour d’autres. on ne va pas jeterun policier de la garde communale a la mer. je pense que nous devons etre à leur coté.
    mais les questions que je me pose pourquoi on dissout ce corps maintenant? peut etre pour le remplacer par des militaires aribisés?peut etre pour cacher la strategie future d’un genocide oeuvre du pouvoir d’alger?peut etre pour installer une police islamique?

  11. Ces 30 000 combattants de la dignité sont nos enfants ! Ils ont fait HONNEUR à la Kabylie agressée, meurtrie et continueront à servir les hauts idéaux de dignité des Kabyles et de la Kabylie.

    La Kabylie et l’ANAVAD les honnorera à jamais, puisqu’ils seront toujours là à la soutenir et l'{{Anavad}}, le {{Gouvernement kabyle}} les reconnaitra siens, il les légitimera et les integrera dans les rangs de ses propres Services de Sécurité.

    Heureux qui comme vous, mes frères de chaire et de sang, vous avez été, vous etes toujours le seul et véritable rempart de la dignité (D aghald n lherma, disait Farid Ali). Vous serez toujours les défenseurs de votre mère patrie, TAQVAYLIT, Tamurt N Yeqvayliyen, tayemmatt-nagh irkwelli !

    {{Aqlagh-in gerawen, Yidwen i levda a Tarwa n lehlal, anda teddam a neddu !}}

    Asalas nat Yiraten

  12. Ces 30 000 combattants de la dignité sont nos enfants ! Ils ont fait HONNEUR à la Kabylie agressée, meurtrie et continueront à servir les hauts idéaux de dignité des Kabyles et de la Kabylie.

    La Kabylie et l’ANAVAD les honnorera à jamais, puisqu’ils seront toujours là à la soutenir et l'{{Anavad}}, le {{Gouvernement kabyle}} les reconnaitra siens, il les légitimera et les integrera dans les rangs de ses propres Services de Sécurité.

    Heureux qui comme vous, mes frères de chaire et de sang, vous avez été, vous etes toujours le seul et véritable rempart de la dignité (D aghald n lherma, disait Farid Ali). Vous serez toujours les défenseurs de votre mère patrie, TAQVAYLIT, Tamurt N Yeqvayliyen, tayemmatt-nagh irkwelli !

    {{Aqlagh-in gerawen, Yidwen i levda a Tarwa n lehlal, anda teddam a neddu !}}

    Asalas nat Yiraten

  13. azul aman idurar,

    vous avez entièrement le droit d’être en désaccord avec moi mais faut-il encore que nous parlions de la même chose. or ce n’est pas le cas.

    -je parle du fond,
    -vous parlez de la forme.

    d’où le dialogue de sourds.

  14. “{Ces 30 000 combattants de la dignité sont nos enfants ! Ils ont fait HONNEUR à la Kabylie agressée, meurtrie et continueront à servir les hauts idéaux de dignité des Kabyles et de la Kabylie.}”

    ce n’est pas ce que dit l’article. ce corps de miliciens est utilisé comme chair à pâté et est envoyé (par les algériens) en première ligne. ce sont eux qui se font plomber en premier par les islamistes algériens. ce sont eux qui partent en miettes par les bombes des islamistes algériens.

    {{ {“la Kabylie agressée, meurtrie”} }}

    qui agresse et meurtrie la Kabylie ?… ce ne sont pas les martiens que je sache.

    “{La Kabylie et l’ANAVAD les honnorera à jamais, puisqu’ils seront toujours là à la soutenir et l’Anavad, le Gouvernement kabyle les reconnaitra siens}”

    AMEN ! faut-il encore qu’ils le veuillent.

  15. {{LA KABYLIE A URGEMMENT BESION DE SES PROPRES FORCES DE SECURITE: LE PEUPLE KABYLE A LE DEVOIR DE SECURISER SA PATRIE CAR C’EST SON EXISTENCE QUI EST VISEE }}

    {{Situation sécuritaire en Kabylie / Terrorisme : la spirale}}

    Le 9 Aout 2010

    Deux morts et une douzaine de blessés dont certains gravement, en moins de deux semaines, en Kabylie. La liste macabre s’est allongée, depuis le 25 juillet dernier, avec l’attentat-suicide ayant eu pour théâtre Beni Aïssi, l’attentat à l’explosif à Mizrana et la plus récente résurgence de l’islamisme à Baghlia, où le maire Idir Mohamed a été assassiné. Les localités, une nouvelle fois endeuillées, dépendent des deux wilayas limitrophes de Tizi-Ouzou et Boumerdès, pourtant constamment soumises à une forte pression, des forces combinées de sécurité.

    La multiplication des ratissages globalement fructueux, avec pour l’exemple cette vingtaine d’autres terroristes neutralisés, en moins de dix semaines, toujours en Kabylie, illustre en même temps, le fait que l’heure de l’éradication totale des hordes sanguinaires n’est guère proche. En Kabylie, longtemps considéré comme la zone II de l’ex-GSPC, celles-ci sortent toujours les anciennes appellations d’El Ansar, El Arkam, El Farouk et En Nour. Ces deux dernières katibet et fortement mises en déroute entre 2003 et 2007, tentent de recoller leurs morceaux. Les deux autres phalanges islamistes, sévissant surtout, à la limite de Béjaïa, à l’est de Boumerdès et sa périphérie, ont été, elles aussi constamment ébranlées, d’autant qu’elles ont perdu, depuis 2006, leurs principaux chefs, entre autres Youcef Khelifi, Hamid Saâdaoui (alias Abu El Haythem, Moha Jack et Abu Temmime). Mais de telles pertes furent, en même temps, compensées par le recrutement d’autres jeunes.

    Pis encore, il y eut parmi ces nouvelles recrues, des candidats à la planification d’attentat-suicide, avec pour exemple cette série de bombes humaines ayant jalonné les années 2007 et 2008, dans la banlieue Est d’Alger, à Bouira et Tizi-Ouzou. La vigilance est strictement recommandée pas seulement à l’approche du Ramadan, face à ces hordes islamistes qui ont ce point commun racket à outrance des villageois à la moindre occasion pour d’éventuels achats d’armes et le renforcement de leurs rangs pour inscrire leur djihad dans la durée.

    [Salim Haddou->http://www.depechedekabylie.com/evenement/85335-situation-securitaire-kabylie-terrorisme-spirale.html]

  16. {{LA KABYLIE A URGEMMENT BESION DE SES PROPRES FORCES DE SECURITE: LE PEUPLE KABYLE A LE DEVOIR DE SECURISER SA PATRIE CAR C’EST SON EXISTENCE QUI EST VISEE }}

    {{Situation sécuritaire en Kabylie / Terrorisme : la spirale}}

    Le 9 Aout 2010

    Deux morts et une douzaine de blessés dont certains gravement, en moins de deux semaines, en Kabylie. La liste macabre s’est allongée, depuis le 25 juillet dernier, avec l’attentat-suicide ayant eu pour théâtre Beni Aïssi, l’attentat à l’explosif à Mizrana et la plus récente résurgence de l’islamisme à Baghlia, où le maire Idir Mohamed a été assassiné. Les localités, une nouvelle fois endeuillées, dépendent des deux wilayas limitrophes de Tizi-Ouzou et Boumerdès, pourtant constamment soumises à une forte pression, des forces combinées de sécurité.

    La multiplication des ratissages globalement fructueux, avec pour l’exemple cette vingtaine d’autres terroristes neutralisés, en moins de dix semaines, toujours en Kabylie, illustre en même temps, le fait que l’heure de l’éradication totale des hordes sanguinaires n’est guère proche. En Kabylie, longtemps considéré comme la zone II de l’ex-GSPC, celles-ci sortent toujours les anciennes appellations d’El Ansar, El Arkam, El Farouk et En Nour. Ces deux dernières katibet et fortement mises en déroute entre 2003 et 2007, tentent de recoller leurs morceaux. Les deux autres phalanges islamistes, sévissant surtout, à la limite de Béjaïa, à l’est de Boumerdès et sa périphérie, ont été, elles aussi constamment ébranlées, d’autant qu’elles ont perdu, depuis 2006, leurs principaux chefs, entre autres Youcef Khelifi, Hamid Saâdaoui (alias Abu El Haythem, Moha Jack et Abu Temmime). Mais de telles pertes furent, en même temps, compensées par le recrutement d’autres jeunes.

    Pis encore, il y eut parmi ces nouvelles recrues, des candidats à la planification d’attentat-suicide, avec pour exemple cette série de bombes humaines ayant jalonné les années 2007 et 2008, dans la banlieue Est d’Alger, à Bouira et Tizi-Ouzou. La vigilance est strictement recommandée pas seulement à l’approche du Ramadan, face à ces hordes islamistes qui ont ce point commun racket à outrance des villageois à la moindre occasion pour d’éventuels achats d’armes et le renforcement de leurs rangs pour inscrire leur djihad dans la durée.

    [Salim Haddou->http://www.depechedekabylie.com/evenement/85335-situation-securitaire-kabylie-terrorisme-spirale.html]

  17. Je suis pour sa dissolution,totale,irréversible et le plus rapidement possible . Ce service de « sécurité »,est nuisible à la société algérienne et aux kabyles en particulier !. Je parle évidement de la gendarmerie nationale . Quand aux pauvres gardes communaux,il faut savoir,qu’on n’a de mérite dans ce pays,qu’en travaillant contre le peuple .

  18. Je suis pour sa dissolution,totale,irréversible et le plus rapidement possible . Ce service de « sécurité »,est nuisible à la société algérienne et aux kabyles en particulier !. Je parle évidement de la gendarmerie nationale . Quand aux pauvres gardes communaux,il faut savoir,qu’on n’a de mérite dans ce pays,qu’en travaillant contre le peuple .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here