Les libraires allemands décernent le prix de la Paix à Boualem Sansal

4
214

M. Gottfried Honnefelder, président de cette prestigieuse organisation a déclaré que cette distinction récompensait un intellectuel qui « critique ouvertement la situation politique et sociale » en Algérie.

Ce prix est considéré comme une véritable gifle à Bouteflika et aux généraux algériens. Sansal, l’auteur du serment de barbares en 1999 et du village de l’allemand en 2008 a effectivement toujours dénoncé ouvertement la politique de la réconciliation nationale du président algérien A. Bouteflika.

Dans une interview à Boersenblatt, la revue de l’Organisation des libraires allemands, l’écrivain B. Sansal a apporté son soutien aux mouvements pour la démocratie en Afrique du Nord. Il a aussi dédié son prix aux révolutions dans les pays arabes. « Le prix arrive à point nommé. Les gens dans les pays arabes luttent pour la liberté – et la paix est pour eux la liberté ».
Le Prix de la paix des libraires allemands lui sera remis le 16 octobre à la Foire du livre de Francfort.

Rappelons que c’est le deuxième écrivain algérien à obtenir cette haute distinction depuis Assia Djebar en 2000.

4 COMMENTS

  1. Et est-ce que ceux qui critique ouvertement la situation politique et sociale en Allemagne, au Maroc, en Tunisie, en Turquie ou dans tout autre pays ont droit à un prix également ? C’est drôle que l’on donne des prix à des gens pour qu’ils critiquent un pays ?!?

  2. Et est-ce que ceux qui critique ouvertement la situation politique et sociale en Allemagne, au Maroc, en Tunisie, en Turquie ou dans tout autre pays ont droit à un prix également ? C’est drôle que l’on donne des prix à des gens pour qu’ils critiquent un pays ?!?

  3. Le mot critique n’a rien de péjoratif. Sans critique, point de liberté, point de démocratie, point de société. Un intellectuel qui critique en Algérie c’est tellement inhabituel qu’il mérite d’être récompensé. N’est ce pas que c’est tellement plus cool que les perroquets qui polluent tous les espaces ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here