Condamné par contumace à 20 ans de prison, l’enseignant kabyle Amara Mazi finalement acquitté

1
498
Amara Mazi en classe avec ses élèves
Amara Mazi en classe avec ses élèves

ALGER (TAMURT) – Condamné par contumace à 20 de réclusion criminelle, en octobre dernier, l’enseignant kabyle Amara Mazi a été acquitté, ce mardi 27 décembre, par le tribunal criminel de première instance de Dar El Beida (Alger). A l’instar des autres détenus d’opinion kabyles, il était poursuivi pour des charges liées au « terrorisme » sur la base de l’article 87 bis.

Après une détention préventive de deux mois, le détenu d’opinion Amara Mazi a été finalement acquitté au terme de son procès, qui s’est déroulé aujourd’hui au tribunal criminel de première instance de Dar El Beida.
Pour rappel, cet enseignant kabyle, qui travaille dans un CEM de la ville de Tizi Wezzu, a été interpellé le 18 octobre dernier, vers 9 heures, en classe et devant ses élèves. Il était cité dans le dossier du journaliste kabyle Mohamed Mouloudj et considéré comme étant en fuite. Pourtant, Amara Mazi a déclaré qu’il n’a été jamais convoqué par la justice. Suite à son arrestation arbitraire, il a été conduit au commissariat de Caviniac, à Alger, où il a été placé en garde à vue pendant deux jours avant sa présentation devant le juge. L’acquittement prononcé, aujourd’hui, en faveur de Amara Mazi démontre encore une fois l’instrumentalisation honteuse de la justice et de l’article 87 bis pour intimider les militants kabyles.

Pourquoi cette vague d’arrestations arbitraires des kabyles et ces graves accusations de terrorisme portées à leur encontre, avant de les acquitter après plusieurs mois de détention. Ce fut le cas des militants Abdenour Abdesselam, Hocine Azem (URK), Hamou Boumedine (RPK), le journaliste Mohamed Mouloudj et bien d’autres qui ont été acquittés des charges liées à l’article 87 bis.

Aksil K.

1 COMMENT

  1. La question ne se pose même pas, le pouvoir colonial passe à une vitesse supérieure dans la terreur de la Kabylie, son objectif est clair  » zéro Kabyles  » ne veut pas dire spécialement élimination physique des Kabyles même s’ils sont capables de génocide ce qui serait fatal pour eux, à défaut ils visent et s’attaque à l’état d’esprit Kabyle façonné par son identité et sa culture.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here