Ahmed Tissa : "La carte d'étudiant en Tamazight sera disponible dans une semaine"

7
761

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le recteur de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, Ahmed Tissa, sort de sa réserve à propos de l’annulation de la langue Tamazight et du nom de Mouloud Mammeri de la nouvelle carte d’étudiant. « D’ici une semaine, la nouvelle carte de tous les étudiants de Tizi-Ouzou sera disponible. Elle sera transcrite aussi en langue Tamazight et le nom de l’illustre Mouloud Mammeri ornera ce document hautement symbolique pour nos étudiants ».

« C’est ma décision et les étudiants de Tizi-Ouzou peuvent considérer que ce problème est résolu et se concentrer sur leur année universitaire et les études. Je compte beaucoup sur leur compréhension et leur détermination. La revendication d’inclure Tamazight par les étudiant de Tizi-Ouzou sur leurs carte est plus que légitime. Il s’agit d’une question de principe et de dignité », a déclaré Ahmed Tissa dans une intervention à la presse à Tizi-Ouzou. Une déclaration claire et précise et surtout courageuse. Ahmed Tissa n’a pas voulu revenir sur les détails de cette affaire. Mais à ses proches et amis, il leur a expliqué que c’est un coup monté contre l’université de Tizi-Ouzou. Cette décision de ne garder que la langue arabe sur les cartes d’étudiants a été appliquée pratiquement dans toutes les universités algériennes, mais celles de Kabylie ont toujours refusé et les recteurs continuent à s’opposer contre vents et marées.

Notons que le recteur de Tizi-Ouzou, Ahmed Tissa, issu du village Igoudjedane de la localité d’Azeffoun, jouit d’un grand respect auprès des étudiants à Tizi-Ouzou. Il était l’un des premiers hommes à prendre les armes contre les terroriste en 1995 au village Igoudjedane et était aussi un militant actif au sein du RCD. Ancien doyen de la faculté d’économie, il a été nommé, l’année passée, comme recteur de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou. Une nomination qui a stabilisé ce lieu de savoir en proie à d’énormes problèmes auparavant. Ahmed Tissa garde toujours de très bonnes relations avec les étudiants.

Ravah Amokrane 

7 Commentaires

  1. Maintenant il faut nettoyer cette Université des baathistes qui pullulent au sein de ce symbole de la Kabylie.
    Nous signalons que CERTAINS kabyles de souche sont contaminés par cette idéologie du libanais Miche AFLAQ.

  2. le recteur de l’Université Mulud Nath M3amar de Tizi Wezzu, Ahmed Tissa, n’est pas originaire de « igujdhal » commune d’Ath Cafa3, comme indiqué dans l’article, mais de Thifezwin commune d’Azfun.

  3. Les kabyles ne s occupent pas des autres universités et leur mode de gestion, il devrait en être de même pour les autres et nous foutre la paix .Avant on manifestait pour l officialisation de la langue amazigh , maintenant qu elle est officielle on ne veut pas la généraliser au moins en kabylie . Une aubaine dont les kabyles tardent à se saisir au nom de sa légitimité constitutionnelle , pour amazighiser l environnement .

  4. Je ne sais pas exactement de quelle thaddwerth Tissa est originaire, mais comme l’a indiqué
    « bert », le village Igoudjenane n’existe pas dans la région d’Azeffoun. Il y a le fameux village
    « Igoujdhal » (qui veut dire “Iguechtoulen”, les “Gétules”), le tout petit village qui a donné une raclée aux terroristes islamistes en 1994.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici