Enterrement de Rédha Malek : Saïd Bouteflika et Ali Haddad ensemble

4
644
Rédha Malek
Rédha Malek

ALGÉRIE (Tamurt) – L’image d’Ali Haddad à côté de Saïd Bouteflika, quittant le cimetière où a été enterré Rédha Malek, prenant la même voiture, est une preuve claire et explicite, voire cinglante, que le Président du Forum des Chefs d’Entreprise, est toujours le protégé du frère du Président de la République.

Par ailleurs, le sourire n’a pas quitté le visage des deux hommes. Ces derniers ne se sont pas quittés également tout au long de la cérémonie funèbre. Le fait de s’être affiché très fièrement à côté du conseiller et frère du Président Abdelaziz Bouteflika démontre que ce qui a été présenté comme une fin  très proche de Haddad était totalement infondée même si le mystère de l’attitude du premier ministre Abdelmadjid Tebboune à l’égard de Haddad demeure totalement mystérieuse. Dans la mesure où Tebboune est maintenu à la tête du gouvernement, cela voudrait dire que tout ce qui s’était passé ces derniers jours n’était qu’une mise en scène dont les objectifs sont évidents. Dans le cas où Tebboune est limogé, il s’agirait plutôt d’une tentative de renverser le clan présidentiel au moment où la guerre pour la succession à Bouteflika fait rage.

Ceci dit, il faut souligner que les médias et les hommes politiques qui se sont emballés suite au simulacre de cabale contre Haddad ont vite rangé « leurs couteaux ». Et il ne faut pas s’étonner s’ils se mettent de nouveau à encenser Ali Haddad.

Tahar Khellaf

4 Commentaires

  1. Il faut donner du grain à moudre à la populace ,et le simulacre de spectacle offert par un Etat sans véritable tête , permet de gagner du temps en créant une confusion artificielle. Pendant ce temps tout ce joli monde se répartit les places un peu comme les clans de la mafia mafieux qui à tour de rôle tapent sur la table pour délimiter leurs zones territoriales de prédation . Beaucoup de bruit pour rien !

  2. Un non événement. La presse fait dans la diversion pour vendre du papier en gavant les miséreux d’anecdotes sans aucune réalité. Les sornettes sur les rentiers du système n’intéressent en rien le peuple en lutte pour sa liberté. Le jour où la Kabylie arrachera son indépendance, il y aura en algérien un face à face entre ces rentiers et leurs protecteurs d’un côté et les islamistes de l’autre. L’algérie suit sont chemin inéluctable vers l’islamisme comme tous les pays dits arabes. Il reste aux Kabyles de ne pas se distraire de ces araberies et d’œuvrer pour recouvrer la dignité d’un Etat Kabyle qui les mettra à l’abri de ces malheurs annoncés.

  3. quand les bouteflika décident de faire tomber un concurrent potentiel et fort ils le font avec diplomatie c’est leur façon ,ils affichent jamais ,,haddad va tomber vous allez le voir!

  4. Les peuples d’Algérie doivent se rendre à l’évidence qu’on ne peut fonder un Etat sur une seule ethnie (Arabe) alors que l’Algérie est un pays multiethnique, la mise à l’écart des peuples autochtones (Kabyles, Chaouias, Mozabites, Touaregs, Zénètes etc.…) crée un sentiment d’exclusion et de rejet chez ces peuples, ils ne se reconnaîtront jamais dans une République raciste « ARABE »…… !!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici