Au moment où Rebrab est respecté même par les USA, l’Algérie le méprise

0
Rebrab
Rebrab

ALGERIE (Tamurt) – Au moment où l’industriel kabyle, Issad Rebrab, reçoit à Vgayet l’ambassadeur de la plus grande puissance au monde, les USA en l’occurrence, avec sa femme, le pouvoir d’Alger continue à lui mettre les bâtons dans les roues.

Après un blocage, d’une année et demi au port de Vgayet, des équipements nécessaires au montage de son usine de trituration des graines oléagineuses, le groupe Cevital a tenté de les faire rentrer, le 9 juillet dernier, par le port de Skikda. Après avoir accompli l’ensemble des procédures liées à l’opération de dédouanement et la marchandise débarquée et entreposée hors de l’enceinte portuaire, la direction du port reçoit l’ordre d’Alger de récupérer la marchandise en pleine nuit.

Des douaniers armés se sont présentés donc au dépôt où étaient entreposés les équipements pour les ré-acheminer vers le port de Skikda alors que leur directeur a été muté pour avoir permis à Cevital de dédouaner les équipements conformément à la loi algérienne laquelle est flexible au gré des relations.

Le silence observé par le gouvernement et, surtout, les  chefs de partis politiques algériens notamment kabyles, dans l’affaire, renseigne, plus que jamais sur les capacités réelles du pouvoir constitutionnel, à faire face aux puissants lobbys mafieux, tapis dans l’ombre du sérail, qui ne sont autres que les véritables décideurs.

Amaynut