Le général à la retraite Mohamed Lamari est mort

8

ALGÉRIE (Tamurt) – Le général à la retraite Mohamed Lamari, un des officier de l’Armée française qui a intégré l’armée des frontière, est décédé ce matin à l’hôpital de Biskra.

Selon nos informations, il serait terrassé par une crise cardiaque, alors qu’il se trouvé chez sa famille à Biskra. Né en juin 1937 à Alger, Mohamed Lamari est originaire de Biskra. Il est connu notamment depuis 1993, lorsque le président Liamine Zeroual le nomme à la tête de forces terrestres pour mener la lutte antiterrorisme.

Impliqué dans la gestion-affaires politique du pays avec les autres généraux du cercle décisionnel, il était à l’origine de prises de positions politique très contestées par les peuples algériens. En 2004, il s’opposera à la réélection de Bouteflika pour un 2. mandat. Il sera, sans succès, derrière Ali Benflis et Saïd Sadi pour contrer le projet de Bouteflika. La réélection de ce dernier sera d’un grand malaise pour lui, après une cabale médiatique le visant, il démissionnera de son poste du chef de l’armée de terre pour se consacrer aux affaires. Il revient, néanmoins, en 2009 pour apporter son soutien pour le 3. mandant pour celui qui été derrière sa déchéance. Depuis, il s’est consacré aux affaires.

Selon des informations non confirmées, il serait à la tête d’un empire économique. Il faut rappeler que Lamari est l’un des déserteurs de l’Armée française vers la fin de la guerre d’Algérie, qui ont fini par asseoir une véritable caste au pouvoir depuis bientôt 50 ans.

Amnay Ait Ifilkou

 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici