Mandela renaîtra-t-il en Afrique du Nord ?

9

CONTRIBUTION (Tamurt) – Nos érudits à l’image d’Ibn khaldoun et Kateb Yacine nous ont parlé de la barbarie d’un apartheid existant en Afrique du nord depuis 14 siècles. Un fascisme qui s’est incrusté dans notre patrie, infestant nos terrains fertiles comme des criquets.

La violence et la terreur sont leur mode d’emploi, une islamisation et arabisation forcé du peuple nord africain. Un long processus d’acculturation, qui s’ensuit par l’aliénation des populations de Tamazgha.

Au nom de leur justice céleste, ils ont instauré l’injustice sur notre terre. Au nom de leur logique divine, ils ont tué la rationalité chez nos populations. Avec la langue de leur message, ils ont interdit la communication avec notre langue. Au nom de leur haineuse pensée, ils ont interdit à nos jeunes garçons et filles de s’aimer librement.

Hommage à Dihya, à Matoub Lounes et tout ceux qui ont dénoncé et combattu cet impérialisme. Un impérialisme qui a usurpé nos richesses et qui a confisqué notre culture et identité. Avec un subterfuge divin, ils ont dupé nos ancêtres. Nos aïeuls ont servi de boucs émissaire, des soldats avec lesquels, les arabo-musulmans ont élargi leur empire.

Aujourd’hui, beaucoup de choses à dire. Des jeunes assassinés par la gendarmerie, tout simplement pour avoir revendiqué un droit naturel, celui de la reconnaissance de leur langue et culture. D’autres ont été emprisonnés, faute de ne pas avoir observé le jeûne et de ne pas être musulmans. Une autre partie est exilée pour cause de son implication dans le réveil des consciences. Et le plus épatant, des arbres et des forets incendiés, car géographiquement elles appartiennent à une région berbérophone et résistante « la Kabylie ».

L’Afrique sera-t-elle aux africains un jour ? Elle devait se libérer du joug impérialiste ? Ce sont des questions sur le devenir de cette partie qui ne cesse d’être la proie des vautours de l’occident ou de ceux de l’orient. Ses enfants espèrent un avenir lumineux pour leur chère patrie, en attendant, ils traversent les mers et océans pour une vie meilleure.

Notre Afrique du nord, tu es comme le reste de cette belle Afrique, une charmante fille violée par des pervers impitoyables. Tu a été confrontée à la folie d’ennemies sans conscience, sans âme et sans éthique. Tes terres peuvent-elles enfanter d’autres Mandela et Matoub Lounes pour te protéger contre les forces du mal ?

Amar BENHAMOUCHE,

étudiant en psychologie clinique, psychopathologie et santé mentale,

université de Montpellier III