Mokrane Ait Larbi : « Les hommes du pouvoir et les opposants habitent tous au Club des Pins »

5

ALGÉRIE (Tamurt) – Mokrane Ait Larbi a déclaré qu’il n’ y a pas de partis politiques d’opposition en Algérie. « Il y a un discours qui apparaît à chaque fois qu’il y a des élections. Il y a alors des responsables de partis qui développent un discours selon lequel si c’était eux qui dirigeaient le pays, ils ferait beaucoup mieux que le pouvoir actuel.

A ces gens, je dis qu’avant de songer à changer le pays, changez d’abord votre parti de l’intérieur », a affirmé Mokrane Ait Larbi lors de sa dernière sortie médiatique. Ait Larbi a enchaîné : « Nous connaissons tous leurs pratiques à l’intérieur de leurs partis politiques ».

« Si à l’intérieur de ton parti, tu écrases les militants et les cadres et tu ne donnes la chance à personne pour émerger, quand tu dirigeras le pays, tu auras exactement recours aux mêmes pratiques », a ajouté Mokrane Ait Larbi qui a été le premier membre fondateur du RCD a claquer la porte de ce parti suite au premier congrès. Pour Mokrane Ait Larbi, il y a seulement quelques personnalités opposantes à titre individuel et pas des partis opposants.

Mokrane Ait Larbi a ajouté que les hommes du pouvoir et ceux dits de l’opposition habitent tous dans le même endroit, à savoir le Club des Pins : « Ils sont surveillés par les mêmes personnes et conduisent les mêmes voitures ». « Les gens du pouvoir et ceux de l’opposition sont logés à la même enseigne à tel point qu’on ne sait pas aujourd’hui qui est au pouvoir et qui est dans l’opposition », a précisé Mokrane Ait Larbi en insistant sur le fait que ce constat concerne tous les partis politiques dits de l’opposition y compris le RCD et le FFS.

Tarik Haddouche

5 COMMENTAIRES

  1. Une pseudo classe politique, complètement inféodée, sous la férule de la Junte militaire, à la dévotion des Généraux décideurs, et qui est là pour meubler la  » façade démocratique « , faussement démocratique, participe à la fausse vie politique, aux mascarades électorales, à la liquidation de la Guerre interne / Stratégie de la tension et sa  » comptabilité macabre  » (+250 000 morts et….), à l’effacement de la mémoire des milliers de victimes…..

    Une classe politique complice, fourvoyée, corrompue, « attirée irrésistiblement par la mangeoire », le pouvoir, l’argent facile, les trafics en tous genres, les passe-droits, les privilèges et les avantages, les villas, les appartements de luxe, Club des Pins, les grosses 4/4, les concubines et les hôtels pleins d’esclaves sexuelles toutes jeunes et fraîches……

    Une pseudo classe politique : ni libre, ni autonome, ni indépendante, sans poids réel, tous les partis sont foutus, l’opposition est neutralisée, complètement mise en lambeaux, vassalisée et domestiquée par les criminels et manipulateurs de la SM-DRS….. Les dits dirigeants sont dirigés par ladite Police politique secrète = Gestapo des Généraux = organisation criminelle et mafieuse = le Pouvoir réel…

    Ces pseudos-dirigeants et faux-opposants sont instrumentalisés par les Généraux comme porte-flingues, chiens de garde, propagandistes, plumitifs, commandos médiatiques, chargés de mission …. Leurs partis sont des officines et succursales de la sinistre SM-DRS, laquelle Police occulte ne se contente pas d’infiltrer et noyauter, elle place ses hommes (indicateurs et informateurs) à la tête de ces partis, à la direction, pour diriger et orienter le mouvement dans le sens fixé et
    voulu par les Généraux décideurs. La majeure partie des dirigeants
    (hum!) du RCD, du PSD, du FFD, du PRA, du MPA/UDR, du PAGS, du MDS, du
    FFS actuel, etc. sont affiliés à la SM DRS. Flash back : 17 sur 52
    membres de la direction du FIS étaient des agents de la SM, des agents
    qui ont poussé ce parti islamiste vers la violence, cette violence qui
    est le le terrain de prédilection et le choix favori et préféré du
    Pouvoir militaire (1962/2018)….. Il faut rappeler que les Groupes
    terroristes islamistes (GIA, GSPC, AQMI) ont été créés et manipulés par
    cette terrible Police secrète , et les dits Chefs terroristes (Zitouni,
    El Para, Layada, Hamadèche, etc) étaient des agents de provocation et de
    crime au service du Régime dictatorial militaire ….

    LE FAÇONNAGE ARTIFICIEL DU CHAMP POLITIQUE ET MÉDIATIQUE = POKER-MENTEUR

    Nous sommes toujours et encore dans le « façonnage artificiel du champ politique et médiatique » = « Poker-menteur », inauguré par la fameuse « ouverture contrôlée » de 1988/89 . Le RCD était instigué (Février 1989), avant même la promulgation (Mars 1989) de la Charte pluraliste qui allait autoriser le multipartisme. Les Maîtres de la SM le considéraient comme leur « carte maîtresse », leur « valet d’atout », leur « poste avancé » et digue de protection en Kabylie…. Puis, toute une pléthore de  » partis-officines  » était créée, chacun sa percussion spécifique, ou sa musique singulière, ou sa chanson particulière, ses notes et fausses notes, mais tous dansent pour le Régime militaro-mafieux …..

    Bien évidemment, en premier lieu, il faut nous en prendre aux vrais décideurs, les Généraux en l’occurrence, qui ne veulent pas de vraie classe politique. Ils veulent des valets, des soumis, iwaziwen, iqaddachen, des complices, des faux-opposants, des extrémistes de tous bords, qui appellent à la violence, cette violence qui est le terrain de prédilection des Généraux au pouvoir, car la violence engendre la / leur violence, (selon eux) légitime et justifie la violence d’État, le terrorisme d’État lui servant pour terroriser les individus et régenter la société…..

    Et la Dictature militaro-mafieuse continue !

  2. Azul,
    effectivement il n’a rien dit de nouveau sur l’état actuel de l’algéristan si ce n’est de ressasser leur même discours.Tout le monde est plus au moins au courant mais (sans détails pointus) du complot de tous les partis existants ainsi que de leur connivence flagrante avec l’état centrale arabo-muz.Ce que l’on appelle communément l’opposition de façade.À laquelle (l’opposition) lui même avait contribué (peut-être par naïveté),et ,depuis l’a cautionné de manière plus au moins indirecte et indiscrète(encore peut-être par maladresse ! qui sait?). Quand je pense qu’il était parmi les pionniers de la lutte,je me dis que je rêve ou ..?

  3. « L’examen de conscience » s’impose à tous, à lui aussi !
    .
    Mokrane dit vrai, mais ne dit pas tout. Oui, c’est vrai que l’opposition n’exsite plus, elle est neutralisée, les partis sont foutus, sont tous (agréés ou non) dans le giron de la Police politique secrète, ils ne s’opposent pas à la Dictature militaire au pouvoir, s’inscrivent dans la « stratégie » des Généraux ultras, participent aux mascarades électorales, à la « fausse vie politique » , ne respectent pas l’expression démocratique et pluraliste en leur sein ….

    Mokrane ne dit pas ça, ne dit pas toute la vérité, ne dit même pas l’essentiel ….. Il ne dit pas la nature « dictatoriale militaire et mafieuse » du Pouvoir en place (1962:2018), sa structuration, son organisation, ses crimes de masse, ses manipulations, ses provocations, etc.. Il ne dit rien sur l’omniprésence et l’omnipotence de la Police politique secrète et ses menées et pratiques criminelles et machiavéliques (répression permanente, tortures, assassinats, massacres, attentats, complots, intrigues, machinations, diversions….)…..

    Il était lui-même impliqué dans les tractations secrètes avec les Généraux Belkheir et Ayyat (SM) pour la création du RCD …. visant à « tuer le MCB » , ce MCB craint par la SM car il était un un mouvement

    « fédérateur, rassembleur, unitaire, populaire, oppositionnel » ….

    Lors de la création du RCD, les Sadi, Ait-Larbi, Ferhat, Lounaouci, Khalida, Benyounès, Ould Ali, etc. avaient crié « mort au MCB ! », lancé leurs attaques contre le FFS et Ait Ahmed, contre la LADDH et Ali Yahia-Zehouane. Ferhat et S. Sadi avaient insulté M. Mammeri, lui qui avait refusé d’apporter sa « caution morale » à cette création artificielle des Généraux faucons…. (Mammeri fût assassiné quelques jours après, avant sa rencontre avec Ait Ahmed). De même S. Chaler, R. Yefsah, K. Yacine, T. Yacine, Mohya, les Animateurs du MCB étaient hostiles à l’instigaction de ce « bébé-éprouvette » ..,.et de grandes bagarres avaient éclaté, c’était terrible ! Mokrane avait, lors d’un meeting du RCD, été lunché suite à ses insultes et invectives contre l’opposoption oppositionnelle…..

    Il faut dire tout, sinon rien !

  4. Tout le monde sait qu’il n’y a aucune opposition, et ce, depuis très longtemps.
    On n’apprend rien de nouveau de Mr. Ait Larbi

  5. Un pays en trompe-l’oeil où l’on nous confectionne une identité des heros et une histoire, bien ficellées.
    Ce ne sont pas des partis nés parmi le peuple mais c’est des casemates du régime pour surveiller. Du reste le régime né d’un coup d’Etat ne pouvait avoir confiance dans son peuple, alors on crée un faux-semblant de presse-libre pour occuper le terrain à la potentielle libre expression, on érige des partis né dans les labos du régime pour asouvir le besoin ideologique de masse, enfin un parloir en guise de parlement. La volonté de controle est l’animateur. Pas pour rien que chaque parti ou meme groupe économique important a son géneral de réference. Le tout dans une bulle identitaire de rechange: l’arabislamisme, pour oter toute potentielle naissance de cohèrence entre peuple et notion d’Etat, sa langue est l’arabe. Sacralisée ailleurs, le peuple donc sent lointain au dessus l’Etat. Le « monde comme reppresentation » est servi.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici