Pour ne pas être venu le 20 août : Saïd SADI présente ses excuses à Akfadou

19

KABYLIE (Tamurt) – Au programme du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), du colloque sur le congrès de la Soummam, une visite de recueillement était prévue au Poste de Commandement de la wilaya III. Mais Saïd Sadi n’arrivera jamais le 20 août sur les hauteurs de l’Akfadou.

Joint par téléphone, l’ex-président du RCD dira que lui et sa délégation se sont perdus sur la route ! Une version à laquelle les militants du RCD ne croient pas une minute. En effet, les militants et élus de la formation de Mohcine Belabbes menaçaient de démissionner collectivement.

Dans l’après-midi du lendemain, Saïd Sadi accompagné par Nordine Ait Hamouda, se sont rendus au lieu-dit comme prévu initialement. Lors de la petite prise de parole, Sadi a commencé par formuler ses excuses et pour assurer les militants et sympathisants, venus l’écouter, de sa bonne foi ! Afin de les rassurer, il dira  » nous reviendrons à Akfadou, une région qui mérite notre considération ». « Dans moins de deux mois, nous reviendrons plus longuement sur cette région  » ajoutera Nordine Ait Hemouda, avant de rebrousser chemin.

Beaucoup de militants restent sceptiques sur la version donnée par l’ancien président du RCD. Un militant, rencontré sur place, nous dira  » c’est Nordine qui prend sa revanche sur notre section ! Car lors des élections locales, il a voulu nous imposer une alliance avec un candidat parrainé par Abdelkader Zidani ( un « patriote » et ex-maire d’Akdadou Ndlr) « . La commission des tractations avait refusé cette aliance et menacé de démissionner si Nordine Ait Hemmouda n’arrêtait pas de s’immiscer dans les affaires de leur commune.

Ikhtus