Raouraoua reproche à Mustapha Mazouzi d’être kabyle

29
raouraoua conférence presse

ALGERIE (Tamurt) – Le Président de la Fédération algérienne de football (FAF) a clairement et publiquement affiché son racisme contre les kabyles. En effet, en répondant aux journalistes qui le rendent, en partie, responsable de la débâcle de l’équipe nationale algérienne de football à la coupe d’Afrique, Mohamed Raouraoua a d’abord insulté tous ceux qui le critique après l’incapacité de l’équipe algérienne à passer au deuxième tour.

Mais Raouraoua s’est négativement illustré en commettant un impair d’une gravité inouïe en s’en prenant à l’un des journalistes qui a osé défier la peur et marteler certaines vérités sur le Président de la FAF. Il s’agit du journaliste Mustapha Mazouzi, qui vit à Tizi-Ouzou et qui est connu pour sa franchise. En vilipendant Mustapha Mazouzi, Mohamed Raouraoua a usé d’un ton péjoratif  pour qualifier le journaliste courageux de « Kabyle ».

Cette sortie de Mohamed Raouraoua, qui est un haut responsable algérien, reflète à quel point certains responsables nourrissent un racisme indigne et avéré envers tous les kabyles. Le fait que les kabyles assument fièrement leur amazighité et le fait qu’une partie des kabyles assument également le fait d’être de confession religieuse autre que l’islam fait que les kabyles sont toujours confrontés à des actes de racisme en Algérie. Mais quand de tels propos xénophobes proviennent d’un responsable de très haut niveau, il  y a de quoi s’inquiéter, s’indigner et surtout chercher à s’émanciper de cette domination.

Lyès Medrati

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici