Six policiers tunisiens blessés par une mine près de l’Algérie

0

Six policiers tunisiens ont été blessés mardi par une mine déposée probablement par des islamistes alors qu’ils pourchassaient des rebelles près de la frontière algérienne, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

C’est la troisième mine qui explose en Tuinise en moins de 48 heures. Le Premier ministre Ali Larayedh a tenu une réunion en urgence avec les ministres de la Défense et de l’Intérieur.

Deux policiers ont été grièvement blessés dans deux explosions lundi alors qu’ils traquaient des activistes dans la région isolée du Mont Chaabi, à l’ouest de Tunis, une zone régulièrement quadrillée par les forces de sécurité.

Pas de tolérance

Le chef du gouvernement, dominé par le parti islamiste modéré Ennahda, a déclaré qu’il n’aurait aucune tolérance vis-à-vis du «terrorisme».

Les salafistes sont soupçonnés par la police d’être les commanditaires de l’assassinat du leader de l’opposition Chokri Belaïd en février qui avait entraîné les troubles les plus graves qu’ait connus le pays depuis la chute de Zine ben Ali.