Suite à l’appel de grève générale lancée par la coordination des citoyens de la daïra de Chemini : Chemini, ville morte

0

BOUGIE (Tamurt) – En cette matinée du dimanche 16 novembre, l’ensemble des commerçants implantés dans lesdites localités a répondu favorablement à l’appel lancé par la coordination, et ce, en fermant boutique durant toute la journée. Même les établissements scolaires ont été contraints d’observer une journée de grève.

Dans le même sillage, une marche populaire est organisée au chef-lieu de la wilaya de Bougie, ficelant un itinéraire allant du quartier Aâmriw vers le siège de la wilaya, lequel a été fermé par les habitants de la daïra de Chemini.
« Nous sommes déterminés à aller au bout de nos revendications sans fléchir devant les tentatives de diversion et des coups bas orchestrés par les autorités locales, visant de fait à discréditer notre mouvement qui se veut apolitique et loin des bassesses politiques comme le prétendre certains responsables locaux », avoue un membre de la coordination.

Au courant de cette semaine, d’autres actions sont prévues pour ce mercredi 19 novembre, à savoir la fermeture pour la deuxième fois de l’axe routier n° 26 allant de Takrietz vers la ville des Hammadines ainsi que tous les accès y menant vers ladite ville. Au courant de la même journée, le mouvement de protestation sera suivi d’une grève générale au niveau des localités de la daïra de Chemini. Cette valse de protestation se veut de faire aboutir le vœu pieux de raccorder les milliers de foyers attendant avec impatience l’arrivée de cette énergie gazière. Une situation qui n’a que trop duré de l’avis de la population locale.

Amnay

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici