Khenchela: des jeunes corrigent la toponymie Chaouie de leur région

2
1961
Toponymie chaouie enjeux politiques et ideologiques anti amazigh
Toponymie chaouie enjeux politiques et ideologiques anti amazigh

KHENCHELA (TAMURT) – La prise de conscience chez certains Chaouis concernant leur identité amazighe gagne du terrain, ces derniers temps. C’est le fruit d’un long combat d’une poignée de militants chaouis. Un groupe de jeune de la région de Khenchela, où la reine Dihia a été enterrée, ont pris l’initiative, oh combien symbolique, de corriger la toponomie de la région.

Des noms de village et de ville amazighe qui ont été dévié par les envahisseurs, surtout par l’administration algérienne qui a tout fait pour arabiser le pays des Chaouis. Les jeunes militants de Khnechela ont alors pris le soin de changer les plaques indiquant les noms de plusieurs villes et village avec leur vrais noms en Tamazight et en transcription tifinagh, à côté de la langue arabe, comme on le voit sur les photos.

L’initiative a été prise par des jeunes de la localité Lamsareth. Une localité fortement attachée à la langue chaouie. On peut lire alors sur les plaques des noms de villes et villages corrigés, entre autres, des noms typiquement amazighe, comme: Tizi Merouane, Ighil Ihenadh, Thajemouth…

Les jeunes ont payé malgré leurs maigres moyens financiers les nouvelles plaques. Leur geste est largement salué sur les réseaux sociaux dans les quatre coins de l’Afrique du Nord. Malheureusement, certains fanatiques islamistes n’ont pas raté l’occasion pour déverser leur haine sur ces jeunes chaouis traités de tous les noms d’oiseaux. Être raciste envers les siens est un cas unique au monde et à travers l’histoire.

Enfin, on espère voir toutes les régions de l’Afrique du nord retrouver leurs véritable toponymie. Histoire de remettre à César ce qui lui appartient.

Idir Yatafen

2 Commentaires

  1. L’Algérie arabo islamique ne vous reconnait que si vous effacez votre identité, en dehors de la Kabylie qui a toujours résisté et encore!!! le reste de l’Algérie s’en est bien accommodé, d’ailleurs l’origine de tous les maux en Algérie résident dans cette révolution culturelle et identitaire qui n’a jamais eu lieu. C’est dans l’ordre de la logique  » un peuple est comme un arbre il a besoin de ses racines pour grandir, c’est pour cela que tous les vrais pays Arabes que sont les pays de l’Arabie se développent, par contre tous les pseudo pays Arabes c’est la désolation à tel point que tous ses pays se ressembles jusqu’à produire le même type de population et de construction, certains quartiers ou villes se ressemble tellement qu’on a souvent du mal à distinguer le pays entre la Syrie, l’Egypte, le Maroc, la Tunisie, l’Irak etc…
    Même si le mal est déjà fait, toutes les initiatives qui tendent à revenir à nos racines sont salutaires pour savoir ou on va éclairés, pour l’instant on vit tous dans une Algérie perdue avec aucun espoir de voir la lumière un jour sauf si on revient à cette racine qui parfois dans la nature pousse même à travers du bitume.

    • C’est vrai que les algériens comme une grande partie des peuples « originels » d’Afrique du nord ont été induit en erreur par les autorités postindépendant. Leur premier programme politique a été de vouloir transformer l’identité amazigh dans sa globalité. Les « arabos-islam-istes » sont parmi les ennemis de l’intérieur les plus sournois qui tenterons tous ce qu’ils peuvent pour empêcher un éventuel retour au source. Essayez d’édifier un monument à la gloire de Qoseïla « l’un des pères de la résistance algérienne » à coté du « mausolée de Oqba l’envahisseur et vous verrez de quoi ils sont capable
      .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici