Les législatives algériennes seront-elles honnêtes ?

14
388
Elections en Kabylie
Elections en Kabylie

CONTRIBUTION (Tamurt) – Ces mêmes associations ont souligné les contradictions existantes entre les réformes politiques annoncées par le président de la République et les textes des nouvelles lois adoptées depuis janvier 2012.

En effet, une simple lecture de la loi fixant les modalités augmentant les chances d’accès de la femme à la représentation dans les Assemblées élues, de la loi relative aux partis politiques, à l’information et aux associations, il apparait nettement que les nouvelles dispositions n’apportent pas des garanties suffisantes pour que les élections se déroulent de manière libre et transparente et crée même des failles au nouveau code électoral en instituant une commission supplémentaire de supervision des élections.

Il existe donc un véritable décalage entre les annonces officielles et les pratiques répressives auxquelles les autorités algériennes ont toujours eu recours pour violer les libertés fondamentales et les droits humains.

Parmi ces violations, il y a lieu de noter la dernière déclaration du ministre algérien de l’Intérieur, Daho Ould Kablia, qui a menacé tous ceux ou celles qui encourageraient le boycott et qu’il envisageait de punir pénalement tout citoyen qui ne se présenterait pas à son bureau de vote.

Ce durcissement des autorités algériennes a été illustré par le passage à tabac dont ont été victimes plusieurs militants, qui avaient distribué des tracts appelant les citoyens algériens à ne pas voter, à la suite d’une manifestation organisée dans la capitale.

Les autorités algériennes ont oublié que la liberté des élections impose un strict respect des libertés démocratiques afin que toutes les forces socio-politiques puissent faire entendre leurs revendications sur la scène politique.

Cependant, après des années de déni des droits les plus élémentaires des citoyens, les pouvoirs du ministère de l’Intérieur sur les partis et les associations ou sur les médias ont été renforcés par les récentes lois de janvier 2012.

C’est pourquoi, il ne faut nullement s’étonner que ceux-ci recourent de plus en plus à l’émeute et aux violences pour faire entendre leurs voix sont ceux qui sont frappés par le chômage et l’exclusion, l’injustice et l’arbitraire.

Aussi, au regard, de ce qui précède, on peut affirmer que les autorités algériennes n’ont pas l’intention d’organiser des élections libres et honnêtes.

L’honnêteté des élections ne se vérifie t’elle par dans tout ce qui a trait à l’organisation du scrutin : découpage des circonscriptions, mode de scrutin, établissement des listes électorales, acheminement des cartes d’électeurs, opérations de vote dans des bureaux adéquats, dépouillement des bulletins, acheminement des urnes et enfin inscription et regroupement des résultats ?

L’honnêteté des élections n’exige t’elle pas également une répartition équitable des moyens d’information entre les différents partis et les candidats. Chacune de ces opérations doit permettre aux candidats et à leurs partis, non seulement d’être informés de tout ce qui se passe, mais de pouvoir dénoncer les fautes ou les manipulations éventuelles et d’exiger réparation ?

La réponse à cette double interrogation est évidemment oui.

A rappeler que la vérification de l’honnêteté des élections ne commence pas le jour du vote, mais dès la fixation de sa date. C’est pour cela qu’il convient de mettre en place les conditions indispensables à sa réalisation et que chacune de ces opérations exige contrôle et surveillance comme dans toutes les démocraties.

Le législateur, par la loi relative aux élections promulguée le 12 janvier 2012, a bien donné de larges pouvoirs à l’administration et aux magistrats pour veiller à l’honnêteté des élections.

Le problème est que, en Algérie, l’administration et la magistrature sont étroitement contrôlées par le pouvoir politique. Le pouvoir algérien se donne ainsi les moyens de contrôler les élections par des organes qu’ils dominent. Ainsi donc, et sous couvert d’opérations techniques, le contrôle du pouvoir et de ses administrations continue en Algérie.

Même la Commission de surveillance, composée de représentants de partis au pouvoir et d’autres sans expérience politique sur le terrain, ne pourra jouer que les seconds rôles.

Les élections législatives de mai 2012 pourront donc difficilement être considérées, dès aujourd’hui, comme libres et honnêtes, ainsi que le proclament les plus hautes autorités du pays.

Elles apparaissent plutôt comme le moyen d’une recomposition de la scène politique par le haut. Rien, dans les prochaines élections, ne semble finalement de nature à constituer une amorce de transition démocratique.

Par ailleurs, et pour faire valider la transparence et l’honnêteté de ces élections, et bien qu’il ait tergiversé pendant plusieurs mois, le pouvoir s’est mis à manœuvrer et à instrumentaliser les partenaires internationaux et l’opinion publique en vue de s’assurer et d’obtenir la caution de quelques observateurs, notamment ceux de la Ligue Arabe, de l’OCI et de l’Union Africaine.

Aussi, malgré la présence d’une délégation de l’Union européenne annoncée, sa mission sera, à l’évidence, limitée et ne pourra pas exercer un réel contrôle sur le déroulement des élections, d’autant plus qu’aucune surveillance sérieuse des élections ne peut être effectuée sans contrôle du fichier électoral maintes fois manipulé par la police politique du régime et les services du ministère de l’intérieur.

Le changement promis par les autorités algériennes est pour l’heure qualifié par la très grande majorité des algériens et les analystes comme une alliance cultivant encore cette éculée conception de l’Homme et de la Cité qui s’appuie sur les allégeances, l’autoritarisme et la corruption généralisée sous toutes ses formes.

Pour toutes ces raisons les résultats des prochaines législatives algériennes ne sauraient être approuvés par le peuple algérien qui y voit plus une sorte de dialogue du pouvoir avec lui-même et quelques redistributions de cartes qui seront qualifiées de changement et ne pourraient en aucun cas être qualifiées d’honnêtes et de transparentes.

Par Farid Mnebhi

14 Commentaires

  1. A TAMURT.INFO

    Azul;

    A moins que Tamurt.info ne dépende d’obscures officines marocaines(et alors mon commentaire ne sera surement pas publié), il me semble que les kabyles qui ont donné un sens au mot ARGAZ ne se laissent pas manipuler par un flagorneur franco-marocain avide de reconnaissance, en considèrant que l’ennemi de mon ennemi est mon ami par la publication de ses écrits.

    Ce n’est pas qu’il n’a pas raison dans de nombreux points, mais ce qui l’intéresse, ce n’est pas le combat des kabyles, et encore moins le salut du peuple algérien. Les raisons de ses écrits sont plus bassement matérielles, il espère se faire remarquer par le Roi Mohammed VI et de SARKOZY.

    La preuve, je vous la donne dans ce lien qui dévoile non seulement la personnalité lèche-cul de cet individu mais également que ce n’est pas lui qui écrit ses articles:

    http://www.agoravox.fr/auteur/farid-mnebhi-80984

    d’où sont extraits les commentaires suivants faits par ce monsieur en réponse à de divers sujets d’actualité:

    AGORAVOX.COM -18 AVRIL 2012 PAR FARID MNEBHI
    {« L’immigration est essentiellement algérienne, les Marocains ne sont ici que pour leurs études.
    N’oubliez pas que ce sont les algériens qui foutent un certain bordel en France et brulent les drapeaux nationaux français.
    Votez donc Sarkozy pour éviter ca. »}

    {{AGORAVOX.COM -22 AVRIL 2012 PAR FARID MNEBHI :}}
    {« Votre haine vous a perdu.
    Vous êtes des adorateurs des dictatures, vous aimez l’Algérie stalinienne et Kadhafi.
    Vous avez perdu !
    Sarkozy fera sauter votre Algérie et la Syrie.
    Vive la démocratie.
    Grâce a sarkozy, le Maroc est en premiere position en Afrique et est un exemple pour le monde arabe. »}

    {{AGORAVOX.COM -17 AVRIL 2012 PAR FARID MNEBHI :}}
    {« Ce qui faut en Algérie, c’est une véritable révolution dégageant ce système communiste « coco » des années 30.
    Les Algériens sont prêt a faire un sacrifice, mourir sous les bombes si il le faut pour dégager le régime algérien.
    Les algériens doivent faire appel a l’OTAN comme les libyens.
    Ce n’est rien si 10 personnes meurent sous les bombes démocratique afin de libérer le peuple algérien qui souffre d’une dictature qui fait un véritable carnage. »}

    {{AGORAVOX.COM – 13 AVRIL 2012 PAR FARID MNEBHI}} :
    « {Mettre un terme a l’Algérie, c’est rétablir l’ordre en Afrique, en effet l’Algérie finance ses coups d’état pour son profit, le peuple algérien en souffre.
    Le peuple algérien est prêt a subir des bombes tant que bouteflica et le FLN disparaissent, les algériens sont prêt a ce sacrifice pour la liberté. Nimporte quel peuple ferait de meme contre une dictature feroce et sans pitiée »}

    {{AGORAVOX.COM – 11 AVRIL 2012 PAR FARID MNEBHI}} :
    {« Il faut limiter l’immigration algérienne.
    Pourquoi ?
    C’est un peuple opprimée par la génération décadente FLN, ses jeunes algeriens desoeuvrés se retrouvent en France, il est donc normal qu’ils deviennent des racailles de premières.
    Le Maroc démocrate n’a pas d’immigration illégale comme la dictature algérienne, L’Algérie doit prendre exemple.
    Le grain a moudre francais risque de rouiller autrement. »}

    Et j’en passe! Je vous conseille de lire tous les commentaires.

    Ensuite, on se demande quelles sont les raisons pour lesquelles un franco-marocain sans envergure s’intéresse à la politique de l’Algérie et non en priorité à celle de son pays. Ce ni un chercheur, ni un journaliste, il se présente comme retraité, et au vu du style et des fautes d’orthographe de ses commentaires, il est évident qu’il paye un « nègre » pour lui rédiger ses articles.

    {{Il prétend défendre les algériens contre la dictature, mais il n’arrête pas de les insulter!!!.}}

    Amicalement vôtre.

    • les agens de l ordre mondiale en algerie conseille les abrutis de l etat algerien pour construire un nembre de perisons, sous pretexte d une revolution, mais se qui se prepare et toute autre. l exemple de kadafi qui a finnencer l election de sarkosy en 2007 pour prolanger la fammille kadafi au pouvoir en liby qui luis meme a anencer la fin du monde arabe, voila qu il a ete retirer comme il a etes placer!

      mais pour l algerie les prisons sont la au faite pour aceillire tout ces petit agent de l etat qui sans eux les ex millitaire de la france n arriveron pa a gerres les peuples d algerie, ils doive choisire !subire la vengence ou le jugement, certein de leur chefs serons tuer et d autres serons recuperer par un droit d asile. le soulevement est inivitable soit ont est avec le peuple ou avec son ennemie avans que se lui la debute, garre a tout les ministres ,embassades et respenssable en ordres.

  2. Élections honnêtes ou pas honnêtes ? Tout dépend du sens qu’on donne à ce mot et de la logique selon laquelle on se place.

    Est-ce honnête qu’un loup dévore un agneau?
    La réponse est de toute évidence: oui pour le loup, non pour l’agneau.
    Et si l’agneau attend que le loup épouse son point de vue, il est clair qu’il n’a pas fini d’attendre.

    La liberté, ça ne s’octroie pas, ça s’arrache… et il faut en payer le prix.

  3. tamurt parle nous de takfarinas le nouveau porte parole de boutesrika et de khalida qui viens de nous avertir si on ne vote pas on va le regretter
    tamurt svp dennoncer ce nouveau kds qui souille la mémoire de nos martyres

  4. Monpremier reflex et de poser la question : Y a-t-il « elections?  » truquee’s ou pas? Mais apres coup, je me rens compte que meme si ‘sen etait, la question est differente – Nous concernent-elles? et la reponse est evidante: NON. La seule election, c.a.d. CHOIX, qui soit d’actualite’ pour nous Kabyles est l’AUTO-DETERMINATION… Le reste, l’histoire de l’annegerie, est entre les zombies et les createurs de cette meme entite’ coloniale… une fiction…dans laquelle beaucoup trouvent leur compte – Pas nous helas …

  5. {{La maison est à l’envers lorsque la poule chante aussi haut que le coq. Et l’est aussi le pays où la médiocrtié n’a jamais reconnu l’intelligence comme en Ânegérie.Le pouvoir infâme d’Âneger qui chie ses lois est comme une poule,elle pond sans cesse.Et les oeufs se ressemblent terriblement.Faites pondre le coq,Boutefpouvoir servira le pays.

    Ham si Tel-Avi Vive la Kabylie autonome et libre!}}

  6. Amma Bouzouar est un agent de la mafia d’Aler il est là pour semer le trouble ret la division entre kabyle et aussi entre Amazighs marocains et amazighs algériens. Vas t’en d ici oiseau de malheur! Cet oiseau il est sur tous les sites kabylophones pour nous nuire.

    • à Iziker n aldji

      Tu dois surement être Farid Mnebhi, le caméléon qui change souvent de pseudo pour commenter ses propres articles et insulter tous les gens qui ne sont pas d’accord avec lui y compris les kabyles.

      Si c’est toi, souviens-toi que je t’ai mis au défi d’écrire un article dans lequel tu conseilles à ton Roi de ne pas normaliser ses relations avec le régime d’Alger précisément pour les raisons que tu évoques dans tous tes articles. Chiche!!!

      Par contre, si tu n’es pas Mnebhi, je te conseille de lancer une recherche sur GOOGLE avec ces mots « COMMENTAIRES DE FARID MNEBHI » et tu découvrira la véritable identité de ce triste sire.

      Et pour ta gouverne, je suis amazigh !

  7. Tout le malheur de l’Algérie est dans cette photo! Tant que ces dinosaures continuent a pisser dans notre jardin amazigh qu’est Tamazgha, nous continuerons a être colonisés, humiliés et assassinés en toute impunité. Le colonialisme arabo-islamo-terroriste doit vite prendre fin en Algérie. Tous les arabaisés nord-africains doivent se mettre aux cotes de leurs frères amazighs pour nous libérer définitivement de la tyrannie mafio-allaho-terroriste qui ravage l’Algérie et toute la terre amazighe Tamazigha.

  8. Quelle leçon de démocratie, vous qui vous plaignez de la dictature !
    Vous censurez les commentaires qui ne vont pas dans le sens de vos opinions.
    Où est le commentaire que j’ai posté en réponse à celui de IZIKER N ALDJI ! A la trappe! surement!
    Ce que je soupçonnais, à savoir que votre site a quelque chose à voir avec le makhzen marocain, s’avère vrai!
    Chiche que vous publierez mon article !

  9. Et qu’en est-il donc de la démocratie et des libertés individuelles et collectives au MAROC ? Votre Roi, qui entre-nous soit dit, est un usurpateur, comme ses ancêtres venus s’installer et voler la terre amazigh, est-il démocrate, a-t-il été élu et porté par le peuple sur son trône usurpé ? ET n’est-il pas le commandeur des croyants !!! n’est-ce pas au Maroc que l’on innocente un violeur en lui faisant épouser sa victime ? une jeune fille de 16 ans s’est dernièrement suicidée pour avoir subit les « bienfaits de la justice marocaine, pas très loin de la charia »

    Avant de venir nous faire la leçon sur l’Algérie, aussi pourrie que votre Maroc, parce que issus du même moule arabo-islamique, balayez donc devant votre porte, vous qui venez nous parler du Maroc qui serait un exemple pour le monde arabe ! Votre monde arabe en Afrique du Nord est illégitime, il n’est rien d’autre qu’une colonisation qui ne dit pas son nom ! il n’est pas le bienvenu et tous les amazighs se doivent de le combattre !!! On a bien vu votre article sur l’Azawad http://www.tamurt.info/les-capacites-de-l-algerie-dans-la-lutte-anti-terroriste,2203.html?lang=fr

    Vous êtes l’ennemi juré des amazigh, vous, votre royaume et le régime algérien. Vous venez ici, sur un journal kabyle, livrer votre bataille de COQS entre l’Algérie et le Maroc pour une question de leadership entre ces 2 Etats usurpateurs, ennemis des peuples amazighs d’Algérie et du Maroc

    • Bien dit Amnay !
      Le seul but de cet individu n’est de servir ni les kabyles, ni les algériens mais son Roi, en espérant être récompensé en retour !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici