Plusieurs communes paralysées par des mouvements de protestation

2
371

A la veille de la rentrée sociale, tous les problèmes du citoyen se sont accumulés jusqu’à le faire sortir dans la rue pour exprimer son ras-le-bol. La Kabylie est en effervescence cette semaine, avec les multiples mouvements de protestation dans plusieurs communes.

La colère des habitants de Makouda est montée d’un cran pour maintenir leur fermeture des sièges de la daira et de la mairie. Les riverains exigent l’amélioration du cadre de vie. Une action qui s’inscrit dans la durée d’autant que les protestataires ont carrément scellé les portes de ces deux institutions.

Le comité de village d’Ath Mesbah, à Ath Douala, a décidé de faire entendre les revendications de ses concitoyens qui réclament leur part dans les projets de développement. Et pour manifester leur colère, ils sont procédés à la fermeture de l’APC depuis dimanche.

La région de Bouzguène est encore en ébullition avec le mouvement de protestation qui a paralysé la mairie de Zekri. Les villageois d’Amezrez ont protesté devant la municipalité pour exiger l’amélioration de leurs conditions de vie devenues insupportables. A ce propos, ils revendiquent le ramassage des ordures, la réalisation de l’assainissement et l’alimentation en eau potable, des doléances légitimes et élémentaires pour une population qui souffre comme plusieurs de leurs concitoyens des autres régions de la Kabylie oubliées par les autorités.

A l’instar des villageois de la commune d’Ath Yahia Moussa où le torchon continue de brûler entre la population et le maire accusé de ne pas informer ses administrés à temps, des nouvelles modalités de l’attribution des aides à l’habitat rural, d’où plusieurs postulants se trouvent dans une situation qui ne leur permet pas d’en bénéficer alors qu’ils étaient éligibles à ce dispositif de logements.

En Algérie, les lois sont modulables à souhait . Le seul qui doit payer les conséquences est le pauvre citoyen.

Moussaoui R.

2 Commentaires

  1. Azul d’azizzan akkwit s-umata,

    En Algérie la rentrée sociale?? En l’occurence ici il s’agit de kabylie, par ailleurs sommes nous handicapés du cerveau ?? De vouloir attendre toujours d’un gouvernement qui nous crache son dédain, sommes nous incapables de créer des sociétés privées compétentes pour l’assainisment, le ramassage des ordures ??

    Créons nos stés privées via peut être les comités de villages, créons nos écoles, établissons nos propres institutions, n’attendons rien d’un etat assassin dont les aspirations sont de bâtir toujours et encore plus de mosquées afin de fanatiser son peuple pour mieux l’asservir et le maintenir dans l’obscurantisme.

    Tanemmirt

    Agwzul

  2. Nos villageois doivent savoir que ces manifs sont des exutoires manipulés par un pouvoir qui ne veut pas donner pour qu’il y ait des manifs exutoires.Si les APC étaient constituées par des membres désignés par les comités des villages auxquels ces comités demanderaient la transparence de la gestion,les villageois sauraient que les maires ont été « élus » pour gérer leur misère à défaut de gérer leur quotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici