Répression : Le procès de neuf indépendantistes kabyles reporté au 22 juin

0
1164
Les prisonniers kabyles
Les prisonniers kabyles

ALGER (TAMURT) – Prévu initialement, ce jeudi 08 juin, au tribunal criminel de Dar El Beida, un procès intenté par la junte algérienne contre des militants indépendantistes kabyles a été reporté au 22 juin prochain. Ils sont faussement accusés de terrorisme sur la base du controversé article 87 bis du code pénal algérien.

Enième report du procès des détenus kabyles Addar Nabil, Aggad Madjid, Messouaf Youcef et Attaf Mohand Said. Arrêtés dans le cadre de la compagne de répression sans précédent enclenchée par le régime algérien contre le peuple kabyle depuis mai 2021, ces militants indépendantistes croupissent depuis plusieurs mois dans les geôles algériennes en attendant le déroulement de leur procès. Sont poursuivis aussi dans le même dossier Bounadi Youba, placé sous contrôle judiciaire, ainsi que Ferhat Mehenni, président du MAK, Brahim Belabassi, Ghelid Rabah, Lefdel Zidane, tous des cadres du MAK, vivant à l’étranger. Bien qu’aucune preuve n’ait été apportée par la justice algérienne sur l’implication de ces kabyles dans des actes de terrorisme, elle les considére comme étant des terroristes.

Le point commun de ces kabyles est leur militantisme pacifique et basé sur le droit international pour une Kabylie libre et indépendante. En effet, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est un pilier du droit international que l’Algérie, qui vient d’être élue comme membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU, continue de bafouer.

Aksil K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici