Une femme tuée par un chauffard

0
342

L’excès de vitesse est souvent à l’origine des accidents motels de circulation causant la mort de nombreuses personnes. Cette fois-ci, c’est le village de Chorfa, à Tuβiret qui a été le théâtre d’un accident spectaculaire qui a affligé tous les citoyens de la région Ouest de la Kabylie.

Une femme âgée d’une quarantaine d’années a été violemment percutée par le chauffeur d’un camion qui roulait à vive allure. L’accident s’est produit sur la route nationale numéro 26 juste au moment où la victime qui descendait d’un fourgon de transport allait traverser la route.

Elle a rendu son dernier soupire au cours de son évacuation par les éléments de la protection civile vers l’hôpital de la ville de M’Chedellah.

L’information de la mort de cette jeune femme a mis la région dans un climat de consternation. Les citoyens s’interrogent toujours sur les raison des fréquents accidents de la route sur ce tronçon qui est devenu un coupe gorge.

Quant au chauffard, celui-ci a été interpellé par les services de sécurité pour les besoins d’enquête afin de déterminer les causes exactes de cet accident.

Le laisser aller des pouvoirs publics est pour beaucoup dans ce genre d’accidents dans une localité sise sur une route à grande fréquentation automobile et dépourvue de passerelles.

Chaque jour, les riverains frôlent des accidents. La Kabylie enregistre en effet, le plus important nombre d’accident de la circulation qui endeuillent des familles.

Les routes ne sont pas dotées d’équipements d’accompagnement pour éviter aux citoyens les risques d’accidents. Elles sont laissées en jachère sans la moindre infrastructure d’astreinte d’où ce nombre inquiétant de victimes.

Kamel S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici