Apiculture : 8eme édition du Festival de l’abeille et de miel au village Ahrik

0
1249
Festival de l'abeille et le miel
Festival de l'abeille et le miel

BOUZEGUENE (TAMURT) – Le coup d’envoi de la huitième édition du Festival de l’abeille et de miel du village Ahrik, dans la commune de Bouzeguène, a été donné, ce vendredi 19 août. Des dizaines d’apiculteurs, venus des quatre coins de la Kabylie, sont au rendez-vous de cet évènement annuel.

Le comité du village Ahrik organise, depuis hier, la 8e édition de la fête de l’abeille et de miel. Cette manifestation agricole, qui s’étale sur trois jours (19 au 21 août), réunit les professionnels de la filière apicole en Kabylie. Les différents stands installés par les exposants nous renseignent sur les variétés du miel produites par les apiculteurs kabyles. Les visiteurs peuvent y trouver le miel de fleurs, le miel des fruits, d’eucalyptus, de thym, de romarin, de jujubier, etc. Cette année, la récolte était en deçà des potentialités dont recèle la Kabylie à cause des incendies criminels ayant ravagé les forêts kabyles, l’été 2021. En plus du miel, des exposants ont également ramené d’autres produits de la ruche, comme la gelée royale, le pollen, la cire et la propolis. Si certains parmi eux se sont reconvertis dans l’apiculture pour occuper leur temps de retraite, l’apiculture représente pour d’autres exposants leur principale source de vie. « J’ai hérité ce métier de mes arrières grands-parents. Il s’agit pour moi d’un métier ancestral », a témoigné Karim, un apiculteur professionnel du village Tabouda. En plus du miel, il expose sur son stand une variété de produits de la ruche. « Le pollen est bénéfique pour booster la croissance des enfants et ceux qui ont de l’anémie. La gelée royale, quant à elle, renforce l’immunité », a-t-il expliqué.

Promouvoir et obtenir la labellisation du miel du village Ahrik est l’un des objectifs de ce festival, selon les organisateurs. La première édition de cette fête dédiée au miel et à l’abeille a été lancée en 2013. Les apiculteurs du village Ahrik ambitionnent de transformer leur bourgade en un véritable pôle de développement du miel en Kabylie, notamment à travers le slogan «Une maison, une ruche». L’idée est d’impliquer l’ensemble des habitants de ce village dans l’activité apicole, en dotant chaque foyer d’au moins une ruche d’abeille.

Lyes B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici