L’arrestation de Kameleddine Fekhar est décidée à El Mouradia

7

ALGER (Tamurt)  – L’activiste des droits de l’homme et président du Mouvement pour l’Autonomie du M’zab,  Kameleddine Fekhar, a été arrêté jeudi soir dans une mosquée au centre ville de Ghardaia alors qu’il était  en train de prier «Tarawih».

Son arrestation a été décidé d’après le président de la ligue algérienne des droits de l’homme, Mr Sallah Debbouz, par cinq personnes en panique, réunies en urgence autour de Bouteflika, ce dernier ajoute dans un entretien qui a donné à la chaîne berbère TV que le premier ministre algérien a annoncé en personne son arrestation, il précise au passage que son avocat s’est rapproché des autorités judiciaires qui lui ont confirmé qu’aucune charge n’est encore retenue contre lui.

Mr Kameleddine Fekhar  est actuellement au commissariat de Ghardaia, il n’est pas encore présenté à la justice. La LADDH n’a pas pu le contacté pour le moment et même sa famille n’a pas eu de nouvelles. Le président de la LADDH précise que les chefs d’accusations ont été prononcés directement par le premier ministre algérien ce qui est contraire au droit. D’après Sellal, on reproche à Kameleddine Fekhar  d’être un séparatiste et un ennemi de l’unité nationale, et que les événements de ces derniers jours sont de la responsabilité de ce dernier qui n’est qu’en train d’exécuter un plan venu de l’étranger.

Curieux de voir des gens bien identifiés à visage découvert sur les réseaux sociaux qui appellent au meurtre des M’zab et, que personne ne bouge le petit doigt. Au moment où on arrête des intellectuels qui osent lancer des débats d’idées  qui permettraient de résoudre définitivement un problème vieux de quelques siècles.

Une question reste en suspend, qui est en train de mourir? Et qui est en train d’être arrêté?

Massi N