Rabah Aïssat a été tué par la mafia du foncier pas par les terroristes !

3
638

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Mettre sur le dos des terroristes les crimes politiques en Algérie est une recette qui a toujours porté ses fruits pour le régime algérien et la mafia qui le compose. Le 12 octobre 2006, au soir, le président de l’APW de Tizi-Ouzou, élu du FFS, a été tué, dans un café à Ain Zaouia, par un individu armé. Il était attablé et discutait avec ses amis de sa région lorsque le tueur a surgi de nulle part pour l’achever avec trois balles d’un pistolet automatique.

La presse algérienne a collé, comme d’habitude, ce crime aux groupes islamiques armés. Alors qu’aucune enquête n’a jamais prouvé cette accusation. A ce jour, personne ne sait exactement qui est derrière ce crime politique. Même le parti du FFS n’a jamais réclamé la vérité sur cet assassinat, pourtant Rabah Aïssat a consacré toute sa vie pour ce parti. Des élus de ce parti ont confié à leur entourage que le véritable commanditaire de ce crime n’est autre que la mafia du foncier de la nouvelle ville de Tizi-Ouzou. Ce que tout le monde pense d’ailleurs.

« Une chose est certaine, Rabah Aïssat n’a pas été tué par des terroristes, sinon pourquoi aucun des P/APW des 48 wilaya de l’Algérie n’a jamais été inquiété. Je ne suis pas du FFS, mais j’ai fréquenté ce monsieur en tant que journaliste. On a dîné un soir ensemble dans un restaurant à côté de la Tour de Tizi-Ouzou. Il m’a confié que la mafia du sable et celle de foncier sont à ses trousses et font tout pour le faire signer des documents sur des parcelles de terrains et l’autorisation de l’exploitation des sablières. Il ne ma pas donné des détails, mais il a avoué qu’il subissait des pressions terribles de la part des nababs de la ville de Tizi-Ouzou, dont des ténors du FLN-RND et les éléments du DRS », nous confie un journaliste de Tizi-Ouzou. Ces pressions sont confirmées par certains militants et élus du FFS. On se demande alors pourquoi la justice ne s’est jamais penchée sur ce dossier ? Dix ans après son assassinat, la vérité sur ce crime demeure toujours loin.

Lounès B 

3 Commentaires

  1. AZUL,

    Paix à son âme.
    Cher Lounés B, vous vous posez des questions lorsque vous avez déjà les réponses.
    Vous dites;
    pourquoi la justice ne s’est jamais penchée sur ce dossier?
    Mais la soit disant « justice anegerienne » fait parti du régime anegerien ainsi que cette mafia, tout cela est la même famille.
    Ces gens n’ont jamais eu d’éducation à part leur éducation des hommes des cavernes.
    Tadukli Leqvayel.

  2. Merci beaucoup Lounès B. de vous pencher sur ces sujets très sensibles : les assassinats politiques et la corruption en Kabylie. Cette région attire tous les rapaces du régime. Ils ont toujours cru que tout est permis en Kabylie. Ils s’accaparent des lots de terrain, ils ramènent des prostitués dans les bars (pour espionner les personnalités kabyles qui ne veulent pas manger avec eux, compromettre l’image de certains pour les faire chanter ensuite afin de signer des autorisations). Ce maire ils l’ont tué parce qu’ils n’ont pas réussi à le compromettre.
    Les maires dans les villes de Kabylie sont soumis à une énorme pression. Surtout quand ils sont des gens intègres. Les autres (surtout ceux du RND FLN), ils signent tout ce qu’on leur présente. La maffia du foncier, c’est elle en effet qui est derrière pas mal de drames en Kabylie.
    Quand un commissaire meurt suicidé il faut se poser des questions
    Quand on enlève le fils d’un entrepreneur, il faut se poser des questions
    Quand on assassine un homme politique intègre, il faut se poser des questions.
    L’Algérie est gangrenée par la corruption.
    C’est pour cela qu’il faut arracher notre chère Kabylie aux griffes des flibustiers. Lot de terrain après lot de terrain, arrivera un jour, il ne restera plus de terrains, plus de terres pour les futurs projets de la Kabylie indépendante.
    Vivre le peuple kabyle
    Vivre Ferhat Mehenni
    Vive Bouaziz Ait Chebib

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici