La décharge sauvage d’Aokas est définitivement fermée

0
permanence décharge sauvage, aokas
permanence décharge sauvage, aokas

AOKAS (Tamurt) – La bataille menée par la population de la station balnéaire d’Aokas contre les autorités au sujet de la décharge sauvage a été gagnée par la volonté populaire. Après trois semaines de blocage de l’accès à cette décharge, l’édile communal a été contraint de décréter sa fermeture définitive.

C’est dans la nuit du vendredi au samedi que la population, fière d’avoir gagné la bataille, a organisé la dernière veillée au niveau de ce site de la honte après qu’elle ait, à tour de rôle de ses membres, assuré la garde pour éviter que les services de nettoiement, encore moins les particuliers, ne jettent les ordures au niveau de cette décharge crée illégalement, vers la fin des années 90, par un maire qui ne savait plus comment régler ce problème hormis le fait de créer une décharge à ciel ouvert. Le collectif citoyen a tenu à faire part de sa volonté de charger un comité de vigilants à l’effet de continuer à surveiller cette décharge pour interdire la violation du décret communal.

La guerre entre la population et les autorités au sujet de la délocalisation de cette décharge balnéaire a commencé, il y a deux décennies et ce vendredi, ce n’est qu’une bataille de gagnée. Le problème des ordures au niveau de la commune d’Aokas reste posé. L’implantation d’une déchetterie ou d’une unité de recyclage est plus que nécessaire.

Amaynut pour Tamurt