Le beau-frère de Matoub Lounès sera enterré samedi à Souamaa

3
Salah Boukhtouche avec Lounès Matoub
Salah Boukhtouche avec Lounès Matoub

KABYLIE (TAMURT) – Le regretté Salah Boukhtouche, mari de Malika Matoub et beau-frère de Matoub Lounès sera enterré, dans sa région natale Souamaa, près de Mekla, dans la wilaya de Tizi Ouzou, samedi prochain (29 février 2020). Salah Boukhtouche nous a quittés hier après une longue maladie.

La levée du corps du regretté aura lieu, en outre, demain, jeudi 27 février à l’hôpital Paul Brousse – Paris, à partir de 10h. Quant à l’arrivée de la dépouille, elle est prévue vendredi 10 h. Une halte sera observée à Taourirt Moussa, village natal de Matoub et siège de la Fondation Matoub Lounès. La veillée funèbre se déroulera à Souamaa alors que l’enterrement est programmé pour le lendemain, samedi 29 février à midi au cimetière du village. La nouvelle du décès de Salah Boukhtouche s’est répercutée rapidement dans le milieu culturel et artistique, en Kabylie.

Salah Boukhtouche a toujours agi dans l’ombre pour contribuer à sa manière à la préservation de l’œuvre de Matoub Lounès. Il était, à sa manière aussi, un militant de la cause berbère. Sa générosité et sa gentillesse ainsi que son esprit ouvert sont des qualités que toute personne l’ayant connu lui reconnaissent. Il était un homme modeste qui accordait une immense importance et une priorité aux relations humaines. Il n’hésitait pas à venir en aider et à prêter main forte à toutes les personnes qui en avaient besoin.

De nombreuses personnalités kabyles ont réagi hier à la mort de Salah Boukhtouche. Parmi ces dernières, on peut citer les chanteurs Zedek Mouloud et Yasmina et les militants Djamel Zenati, Said Chemakh, Kaci Rahem, Mohamed Gaya… Le journal Tamurt.info présente ses sincères condoléances à Malika Matoub, à ses deux enfants, Lahna et Assirem, ainsi qu’à toute la famille de Salah Boukhtouche et leur exprime leur total soutien en ces moments de deuil et de grande douleur.

Tarik Haddouche

3 COMMENTAIRES

  1. @argonne, pour ma part je lui ai répondu sur différents médias, mais c’ est à titre individuel. Il serait urgent que les mouvements Kabyles dénoncent cette compression de l’ identité Amazigh et kabyle sous la botte des régimes au service des puissantes multinationales, les mêmes qui poussent pour l’ ouverture des frontières entre Maroc et Algérie, non pas sur une base identitaire mais juste comme passé critique pour écouler leurs excédents….l’ araboislamisme est fonctionnel aux intérêts des multinationales.

  2. Azul . Bonjour . C’est un homme de valeur qui nous quitte et va laisser un vide derrière lui , qui sera difficile à combler . bientôt la Kabylie se retrouvera orpheline de tous ses grands hommes qui lui ont donné son Aura à l’échelle nationale et internationale . Athirehma Rebi woua el varaka ithe wachoultis . comme le disait ma mère – atsirehma Rebi – amzewarou , angarou anawedh aouk sdaw ouakal .

  3. Pas un mot sur Jack Lang l’ancien ministre de l’éducation nationale et de la culture en France, président de l’institut du monde arabe à Paris, qui vient nous faire la promotion de son dernier livre à la télé qui fait clairement l’apologie de la langue arabe, qu’il souhaite voir enseigner plus largement dans les écoles en France !! Jack Lang le membre actif de l’international arabo-islamisme, l’arabisant engagé, le relais des pays du golfe en France, l’émissaire du monde arabe, l’embassadeur dévoué des monarchies arabes, l’activiste arabisant, le promoteur de la langue arabe qu’il souhaite diffuser largement en France et en Europe, au même titre que l’allemand et l’italien a-t-il dit. Ne cherchez plus qui sont les principaux soutiens et les activistes dévoués auprès des régimes arabes imposteurs, usurpateurs et confiscateurs.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici