Le monoxyde de Carbone ne cesse de faire des victimes

1
Le monoxyde de Carbone ne cesse de faire des victimes
Le monoxyde de Carbone ne cesse de faire des victimes

IGHRAM (Tamurt) – Une mère d’une trentaine d’années, sa fillette de deux ans et sa belle mère, la cinquantaine bien entamée, ont été retrouvées, avant-hier, dans la localité d’Ighram, mortes asphyxiées au monoxyde de carbone.

C’est un parent, appelé par le chef de famille, inquiet que personne ne réponde à ses appels téléphoniques à partir du sud où il travaille, qui a été l’auteur de cette découverte macabre. Bien entendu, il ne restait à celui-ci que d’alerter les pompiers et les gendarmes pour venir constater « cette catastrophe » et procéder à l’évacuation des dépouilles à la morgue de l’hôpital d’Akbou.

Il semblerait, selon les services de la protection civile que l’absence d’un tuyau d’évacuation des gaz brûlés à partir du chauffe-bain serait à l’origine du drame. En effet, plusieurs des anciennes habitations sont dotées de chauffe-bains installés, inconsciemment, à l’intérieur alors que les règles de sécurité préconisent une aire très aérée pour éviter ce genre d’accidents domestiques qui sont, parfois pour ne pas dire souvent, mortels.

Amaynut