Suite aux dégâts causés par les évènements du début de l’année – Amizour: Ouverture d’un siège provisoire de la daïra

1

Une entreprise privée a été chargée d’effectuer les travaux nécessaires. Néanmoins, ce siège de daïra qui a déjà connu pareils dégâts et même pire lors des évènement du printemps noir, avec ce qu’a enduré la Kabylie, après que des éléments de la gendarmerie nationale (Le groupement de la daïra d’Amizour) avaient enlevé trois élèves du CEM Emir Abdelkader de force à leur prof (Ahmed Mammeri, qui a essayé de résister du mieux qu’il pouvait, et qui n’est plus de ce monde, un certain 22 avril 2001) au niveau du pont d’Amizour (Baptisé aujourd’hui, pont du printemps noir 22 avril 2001), devrait être délocalisé.

Bref, les derniers évènements ont fait qu’au niveau du chef-lieu de la commune d’Amizour, les sièges de la CPA (Crédit populaire Algérien), de la daïra et même le tribunal ont été incendiés par des jeunes, venus d’un peu partout.

Aujourd’hui, les autorités de la commune ne voient pas l’utilité à ce que les travaux de réaménagement de l’ancien bureau de daïra soient effectués, et ont proposé à ce qu’un nouveau siège de daïra soit construit sur une autre assiette de terrain. D’ailleurs, on apprend que le maire a envoyé une correspondance au wali de Bejaia pour lui faire part de son souhait de voir le siège de daïra délocalisé.

En attendant, les citoyens ont eu la bonne nouvelle de voir qu’un nouveau bureau de daïra a été ouvert à partir de mercredi dernier au niveau du siège de l’ex-CNEP. Toutefois, seul le service des C.N.I est opérationnel. Quant à ceux des permis de conduire et des passeports, ils se feront toujours au niveau de la wilaya de Bejaia, où un bureau est réservé aux agents de la daïra d’Amizour.